Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > La guerre d’Indochine

La guerre d’Indochine

28 ans après sa formation par les trois frères Sirkis, le groupe Indochine sort son onzième album. La République des météors est déjà considéré par la critique comme un des disques les plus inspirés du groupe. Seule ombre au tableau, Christophe, frère de Nicola Sirkis, leader du groupe, sort au même moment un livre polémique où il règle ses comptes avec ce dernier, lui reprochant de ne pas avoir aidé leur frère Stéphane, mort il y a dix ans.

Ils étaient trois frères et dans les années 80 leur groupe, Indochine, atteignait le firmament. Après une longue éclipse dans les années 90, Indochine est revenu, mais sans le guitariste historique du groupe, Stéphane.

Le frère jumeau de Nicola, héroïnomane notoire, est mort d’une hépatite foudroyante. Aujourd’hui, Nicola et sa bande sortent le onzième album d’Indochine, La République des météors, mais un livre, Starmustang ou Indochine une affaire de famille, sort au même moment et entend mettre les choses au point.

Dans ce livre, Christophe, l’aîné des trois frères Sirkis, raconte en détail sa version de la mort de Stéphane dont l’addiction à l’héroïne a entraîné l’hépatite qui lui a été fatale. « Au début des années 90, j’ai découvert que Stéphane, alors guitariste d’Indochine, souffrait d’une terrible dépendance à l’héroïne et que mon autre frère, son jumeau Nicola, ne voulait pas s’en occuper » explique Christophe dans son livre qui raconte l’enfance et la jeunesse de ces trois frères qui allaient fonder, au moment où François Mitterrand accédait au pouvoir, l’un des groupes français les plus marquants de cette période.

Nicola n’écrit pas de livre à charge, mais des albums. Et force est de constater qu’il s’améliore d’année en année, comme un bon vin. Après Alice and June, voici donc La République des météors : 16 titres essentiellement composés par Nicola.

Il y est notamment question de la mort, de ceux entre autres de la Grande guerre. Ce qui fait écho, à un autre mort, son frère Stéphane : « Il y en a qui font commerce avec les morts, a déclaré hier soir Nicola Sirkis au JT de France 2. Moi je suis dans la vie ».

Comme une réponse à son frère Christophe...



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès