Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > La santé de plus en plus présente dans l'alimentation des Français, selon (...)

La santé de plus en plus présente dans l'alimentation des Français, selon le CREDOC

PARIS (AP)

Un Français sur quatre (26%) affiche un comportement alimentaire tourné essentiellement vers la santé. C’est la conclusion d’une enquête du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC), qui distingue neuf groupes de consommateurs, dont deux -« les adeptes de nutrition » et les « obsédés de la balance »- reflètent tout particulièrement cette tendance.

Au total, 85% des Français estiment que « la manière dont ils mangent influence leur état de santé », selon l’enquête « Comportements et consommations alimentaires des Français » 2004 du CREDOC. Ce chiffre est en progression constante, puisqu’il était de 75% en 1997 et de 79% en 2000.

Parmi les neuf typologies de consommateurs établies par le CREDOC, ce souci de santé est notamment présent chez les « adeptes de nutrition », qui représentent 21% des adultes et chez qui « le lien entre alimentation et santé est le moteur essentiel des préférences alimentaires ».

Si pour eux, « bien manger passe forcément par une alimentation saine et équilibrée », ces « adeptes de la nutrition » conservent toutefois le plaisir de manger : 74% d’entre eux sont tout à fait d’accord avec l’idée que « manger, c’est toujours un plaisir », contre 65% du reste de la population.

Ce groupe privilégie la consommation de fruits, de légumes, de poissons, de soupes, de pains, de produits ultra frais laitiers, de boissons chaudes et d’eau, selon le CREDOC, qui précise qu’« à juste titre », il pense « avoir une bonne alimentation » (95% contre 81% du reste de la population).

Encore plus soucieux de ce qu’ils trouvent dans leur assiette, les « obsédés de la balance » représentent 5% de la population adulte, selon la typologie du CREDOC.

Ils sont plus minces que la moyenne (24% sont en surpoids ou obèses contre 35% des autres adultes) et pour cause : « ces individus ont l’oeil rivé sur la balance », confirme l’enquête. Ils font appel aux allégés, aux produits enrichis ainsi qu’aux compléments alimentaires. Le pain, la charcuterie, les fromages et les pommes de terre sont rejetés au profit du lait et des céréales du petit-déjeuner.

Toutefois, ces « obsédés de la balance » ne sont pas « exempts de contradictions », souligne le CREDOC : « ils ont tendance à craquer plus souvent que la moyenne pour les pâtisseries ». Du reste, « ils en consomment 32% de plus que les autres ». AP


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès