Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Le CSA ne coupe pas la parole à Nicolas Sarkozy

Le CSA ne coupe pas la parole à Nicolas Sarkozy

Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), a rejeté mercredi la demande de François Hollande visant à modifier les règles de comptabilisation du temps de parole. Le premier secrétaire du PS souhaitait en effet que les interventions de Nicolas Sarkozy soient prises en compte au même titre que celles du gouvernement.

Pour Michel Boyon, ces modifications auraient été contraires à la loi car elles auraient entraîné une évolution de la position du Conseil supérieur de l’audiovisuel. L’homme fort du CSA répond aux critiques des socialistes qui dénoncent « l’omniprésence » de Nicolas Sarkozy dans les médias. Selon lui, « le temps de parole du président de la République n’a jamais été pris en compte pour l’application des règles définies par les autorités successives de régulation de l’audiovisuel depuis 1982 ».

Le PS a beau affirmer que la règle des trois-tiers équilibrés entre majorité, opposition et gouvernement a volé en éclats depuis que Nicolas Sarkozy est à l’Elysée, M. Boyon reste ferme en indiquant que « le Conseil supérieur de l’audiovisuel doit se conformer à la jurisprudence du Conseil d’Etat ».


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès