Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Le dernier bonbon de Madonna

Le dernier bonbon de Madonna

Depuis hier, c’est l’effervescence dans les bacs. Madonna, la déesse planétaire de la pop vient de livrer son dernier opus. « Hard Candy ». Loin de la nostalgie des années 80 qui imprégnait le précédent album, « Confession on a Dancefloor », cette fois-ci la Madone vient frapper un grand coup sur le marché des musiques pour ados d’aujourd’hui.

La rythmique, plus nerveuse, plus stressée va faire chavirer les dancefloors du monde entier en ces temps de tektonik. 4 minutes, le single, présenté en avant-première, confirme cette tendance. Ecrit en collaboration avec Justin Timberlake, une autre méga-star de la planète ado, il combine un beat bien appuyé et une musique très jeune. Dans quelques semaines sera lancé en single le second morceau de l’album destiné à une carrière en solo : Give it 2 me. Il est co-produit par The Neptunes, écrit en collaboration avec Pharrel Williams.

Ces deux stars actuelles se croisent et recroisent sur l’ensemble de l’album de Madonna. L’effet produit est un mélange entre un beat puissant issu du monde de Justin Timberlake, et un rythme plus léger, plus caliente en provenance de l’univers des Neptunes. Le résultat, Hard Candy, est un produit parfaitement créé pour le marché des teenagers et les dancefloors que l’arrivée de l’été va rendre incandescents. Ainsi, nous risquons fort de voir la jeunesse mondiale danser frénétiquement sur Beat goes on, chantonner Heartbeat, les yeux dans le vague et les oreilles vissées aux écouteurs du lecteur MP3.

Une tournée viendra bien sûr assurer le service après-vente. Bien que les dates ne soient pas encore officielles, il est fort à parier que ce nouveau show de Madonna fera le tour du monde, avec quelques lieux incontournables, tel le Stade de France le 20 septembre.

Loin des petites phrases qui mettent l’accent sur l’âge de celle qui règne sur la pop depuis les années 80 et son premier carton, Holiday, l’actu business de Madonna se révèle bien plus intéressante. En effet, Hard Candy est le dernier album qui sera fait sous contrat avec Warner, la maison de disque qui a accompagné Madonna toute sa carrière. Elle a en effet décidé de faire appel à une nouvelle boîte, d’un genre différent, pour gérer la suite. Live Nation, avec qui elle vient de signer un fabuleux contrat, est en effet un producteur de spectacles.

Ce changement est-il la réaction de Madonna face aux mutations de l’industrie du disque ? Piratage, téléchargements légaux ou illégaux, dématérialisation des morceaux, tout le secteur est en pleine mutation technologique sur fond de crise économique. Beaucoup pensent que l’avenir passe par une plus grande part donnée aux concerts et spectacles, et que les albums seront désormais là pour donner envie de payer un billet de concert et non l’inverse.

Pourtant, les détails de la nouvelle organisation sont pour le moment flous. Qui sortira le prochain Madonna ? Live Nation ? Une major classique avec un contrat ponctuel ? Pourquoi pas Warner ? Madonna herself ? Qui sait.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que Madonna bouge une nouvelle fois avant tout le monde. Elle est peut-être en place depuis les années 80, mais - et Hard Candy le prouve bien - elle est loin d’être un dinosaure.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès