Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Le dernier poilu accepte des obsèques nationales

Le dernier poilu accepte des obsèques nationales

Sil n’en reste qu’un, il sera celui-là. Lazare Ponticelli est aujourd’hui le dernier poilu vivant (voir Agoravox). Après lui, plus personne ne pourra témoigner de ce que fut, côté français, la Première Guerre mondiale.

Âgé de 110 ans, comme Louis de Cazenave, poilu décédé dimanche 20 janvier, Lazare Ponticelli, très ému par cette disparition, vient de revenir sur de précédentes déclarations dans lesquelles il refusait des obsèques nationales ce qui pour lui équivalait à un affront à ceux qui sont morts oubliés.

Maintenant qu’il est le dernier poilu, « il mesure, selon Le Parisien, le poids de son histoire et a décidé, au "nom de tous ceux qui sont morts, hommes et femmes" avant lui, "d’accepter les obsèques nationales" promises au dernier poilu, qui disparaîtrait, par l’ancien président, Jacques Chirac.
D’accord si c’est dans la dignité, a-t-il poursuivi. Pas de tapage important, ni de grand défilé. Mais une messe aux Invalides en hommage à mes camarades morts dans cette horreur de la guerre et auxquels j’ai promis de ne jamais les oublier ».

Crédit photo : Web pédagogique


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès