Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Le directeur de l’Ofpra sous protection policière

Le directeur de l’Ofpra sous protection policière

La lettre est signée « un ami qui t’aime bien ». Classique pour une lettre anonyme. Mais inquiétant. Comme toutes les lettres anonymes. Celle-ci a été adressée la semaine dernière au domicile personnel de Jean-François Cordet, directeur de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et des apatrides). Elle est actuellement entre les mains des inspecteurs de la Brigade de répression de la délinquance à la personne.

Ancien préfet de Seine-Saint-Denis, Jean-François Cordet a pris ses fonctions au cours de l’été 2007. « En septembre 2006, écrit Le Nouvel Obs, ce haut fonctionnaire avait rédigé un rapport dans lequel il s’alarmait de la montée des violences en Seine-Saint-Denis. Dactylographiée, la missive écrite dans un français impeccable le surnomme le "préfet poulet" et le menace de révéler son adresse aux jeunes du 93 ».


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès