Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Le don du sang de cordon ombilical sauve des vies

Le don du sang de cordon ombilical sauve des vies

Le sang contenu dans le cordon ombilical contient des cellules souches précieuses qui peuvent sauver des vies. Pratique hélas en peu répandue en France, le don de sang de cordon ombilical se développe néanmoins. Deux nouvelles banques viennent d’ouvrir à Lyon et Grenoble.

Parfois la vie ne tient qu’à un fil. A un cordon, en l’occurrence. Le sang contenu dans les cordons ombilicaux est précieux. Il contient des cellules souches qui peuvent permettrent de sauver des vies. Jusqu’à présent on pouvait trouver ce sang dans une dizaine de maternités en France. Rares, donc. La semaine dernière Lyon et Grenoble ont inauguré leur banque de sang avant qu’en France, cette année, trois autres voient le jour, à Créteil, Montpellier et Poitiers.

Comme le rappelle le site lyon-webzine.com plus de 180 patients ont reçu en France « un greffon de sang placentaire » depuis 1994. 

« Après la naissance, le placenta est habituellement jeté. Le sang qu’il contient renferme une grande quantité de cellules souches (cellules qui sont à l’origine de nos cellules sanguines) » précise l’association Laurette Fugain.

Ces cordons ont longtemps été traités comme des déchets alors qu’ils permettent de sauver des enfants de la leucémie, de l’anémie ou d’une déficience dans le fonctionnement de la moelle osseuse.

Europe1 rappelle que la première greffe au monde a eu lieu en 1989, à l’hôpital Saint-Louis de Paris. Cette technique de greffe s’est depuis améliorée et est en augmentation constante. D’où la nécessité d’ouvrir de nouvelles banque dans les maternités. C’est le cas récemment à Grenoble et à Lyon.

« A Lyon, précise lyon-webzine.com, c’est l’équipe de la maternité de l’Hôpital Femme Mère Enfant (HFME) qui est chargée de la collecte du sang de cordon ». C’est une sage-femme spécialement formée et recrutée qui explique et sollicite « le don auprès des familles, de collecter le sang de cordon, de prévenir les mamans de l’utilité d’une prise de sang de contrôle deux mois après le don ». L’équipe hospitalière vise les 500 poches de sang placentaire pour l’année.

A l’heure où la France manque de donneurs de sang Nicole Coudurier, directrice générale de l’Etablissement Français du Sang dans la région Rhônes-Alpes, rappelle que pour les femmes, ce don « c’est donner deux fois la vie ! ».

Il faut également souligner que les banques de cellules souches sont publiques en France : le don de sang de cordon ombilical est un geste anonyme et gratuit.



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès