Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Le marché automobile français n’a pas le moral

Le marché automobile français n’a pas le moral

La France connaît actuellement une baisse du nombre des immatriculations de voitures neuves. Les chiffres ne sont pas négligeables pour un début de rentrée, selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) le marché enregistre, par rapport à l’année dernière, une baisse de 5,8% en octobre, soit 159 693 immatriculations.

Il ne s’agit toutefois pas d’une situation de crise sur le marché de l’automobile puisque le nombre de voitures neuves immatriculées sur les 10 derniers mois est de 1 726 442 voitures, c’est-à-dire une progression de 3,6%. Sur dix mois, les voitures françaises connaissent une augmentation de leur vente de 0,4% (978 567 voitures) et les voitures étrangères de 8,1% (747 875 voitures). Mais le mois d’octobre reste un mauvais mois pour la vente des voitures cette année : l’ensemble des marques françaises voit un recul de leurs ventes de 8,4% en octobre (89 266 voitures neuves) et en ce qui concerne les marques étrangères, les ventes ont moins souffert puisque elles enregistrent une baisse de 2,3% (70 427 voitures neuves). Les voitures étrangères ont donc moins subi le morosité du marché du mois d’octobre et restent sur un trend progressif et positif tout au long de l’année. En revanche, Renault et Peugeot ontété relativement peu épargnés et ont subi une baisse tendancielle. Le recul que ces deux constructeurs ont subi s’élève globalement à 8,4% sur un an.

En ce qui concerne le détail des grandes marques : en octobre PSA Peugeot Citroën voit un ralentissement de ses ventes (recul de 3%, soit 49 954 voitures neuves vendues), cette baisse se décompose en uu fort recul de 7,8% pour Peugeot et une légère hausse pour citroën à 3,2% ; pour Renault, ses ventes ont diminué de 11,7%, soit 40 559 voitures neuves ( -14,5% si l’on considère uniquement les véhicules Renault) ; les ventes de Fiat reculent également de 25,9% soit 3 414 voitures ; en revanche les ventes de la marque Mercedes ont augmenté de 24,8%, soit 4 451 voitures. Renault doit donc constater une certaine désaffection des clients pour sa gamme, malgré le lancement de la Logan : ses parts de marché se stabilisent à 25,4% ( - 1,7 points). La part de marché de PSA s’élève désormais à 31,3% (+ 1,1 points).

Le marché de la voiture neuve reste tout de même en progression (à nombre identique de jours ouvrables) par rapport à 2004 même si les constructeurs nationaux ne se font pas la plus belle part du gâteau. Les étrangers sont de plus en plus présents sur le marché français : Daimler Chrysler voit ses ventes augmenter de 11,9% ; Toyota et Nissan ont leurs ventes qui progressent de 8% chacun. Toutefois, tous les constructeurs étrangers ne sont pas gagnants, notons à ce titre la baisses des ventes chez General Motors (19,9%) et Ford (14,3%).


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès