Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Le soliloque de Jack Straw

Le soliloque de Jack Straw

Jack Straw, ministre chargé des relations avec la Chambre des communes en Grande-Bretagne, a dit peu de chose, et a fait beaucoup de bruit. En invitant à observer le calme et la bonne intention de son observation, il a confié au journal de sa circonscription, le Lancashire Evening Standard, et à la BBC que le niqab, ce voile qui ne laisse apparaître que la ligne des yeux, et seulement ce modèle de vêtement, lui paraissait un obstacle à la communication, au dialogue, parce qu’il cache les expressions du visage. Il a ajouté : « Je pense que nous devrions avoir une discussion à ce sujet dans notre société. » La circonscription du Nord-Ouest de l’Angleterre où il est élu compte 30 % de musulmans. La Grande-Bretagne compte 1,6 million de musulmans (2,8% de la population), majoritairement originaires du Pakistan, du Bangladesh et de l’Inde.

Les réactions ont été immédiates : le Conseil des mosquées du Lancashire a dénoncé des propos « très insensibles et manquant de sagesse » venant de quelqu’un qui n’a « pas compris » le sens de ce choix vestimentaire. La Commission islamique des droits humains a dénoncé une « discrimination sélective ». Reefat Bravu, du Conseil musulman pour la Grande-Bretagne, a déclaré que ces paroles aggravaient les tensions existantes : « Ceci va faire de grands dommages à la communauté musulmane, et nous sommes encore considérés par le gouvernement comme une source de problème. » Mussoud Shadjareh, de la Commission islamique des droits de l’homme, a trouvé les commentaires de Jack Straw désagréables : « Il dit aux personnes juives de Londres de ne pas s’habiller comme les juifs orthodoxes ? »

D’autres réactions sont tempérées. Le Conseil des musulmans de Grande-Bretagne, l’une des principales organisations, comprend que « le voile crée un malaise chez les non-musulmans. La baronne Uddin, membre de la Chambre des Lords, musulmane, pense qu’un « débat mesuré » sur la question serait profitable à tous.

Sur le site Web de la BBC des femmes argumentent : nous ne disons pas à Jack Straw comment s’habiller ; si sa chemise est trop étroite, qu’il l’enlève ; nous voulons être jugées sur nos esprits et non sur notre physique ; ce n’est pas vrai que cela gêne la communication, on s’exprime par les mouvements du corps, pas par les yeux ; quand on communique par mail on ne se voit pas ; le voile ne gêne personne...

Jack Straw veut amorcer un dialogue « calme et mesuré ». On est encore au stade du soliloque.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès