Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Les allergies alimentaires en hausse

Les allergies alimentaires en hausse

La 3ème Journée française de l’allergie se tient aujourd’hui. Organisée sous l’égide de l’Association Asthme & Allergies elle est pour le public l’occasion de se tenir informer et de rencontrer des allergologues.

Allergies alimentaires et allergies croisées. Tel est le thème de cette troisième journée française de l’allergie. 2% de la population serait concernée par les allergies croisées « où, selon lefigaro.fr, le système de défense de l’organisme réagit à des allergènes différents mais se ressemblant au niveau de la structure biochimique : certains pollens et des fruits, plumes d’oiseau et œufs ».
 
C’est pour informer les patients atteints de ces nouvelles formes d’allergies que se mobilisent les allergologues aujourd’hui. L’occasion de comprendre l’étiquetage alimentaire ou comment mener à bien son régime d’éviction.

L’allergie alimentaire est en augmentation constante. On estime qu’elle a doublé en 5 ans. Elle touche 3,4% de la population (adultes et enfants) en France, soit 2 108 000 personnes. Les enfants sont 3 fois plus touchés que les adultes. Enfin elle concerne 5 à 7% des enfants âgés de moins de 15 ans.

Selon l’association Asthme et allergie, l’allergie alimentaire survient généralement tôt. Dés les premiers mois de la vie, chez le nourrisson (0 - 6 mois). Avec une fréquence maximale entre 1 et 3 ans.
 
Le blanc d’œuf, l’arachide, le lait de vache sont les principaux produits responsables d’une allergie sont chez l’enfant tandis que chez l’adulte ce sont des fruits du groupe "rosacées" (abricot, cerise, fraise, framboise, noisette...) puis du groupe "latex" (banane, avocat, kiwi…).
 
L’augmentation des allergies alimentaires s’expliquerait par une meilleure connaissance alimentaire, mais aussi par une diversification trop précoce (avant six mois) de l’alimentation des nourrissons et un terrain génétique favorable.
 
Il n’existe aucun traitement pour parer aux allergies alimentaires. Le seul remède connu consiste à ne pas absorber les aliments causant des allergies. Au niveau de l’information, il existe dans les écoles un Projet d’accueil individualisé (PAI) permettant « de parer à l’urgence allergique qui pourrait survenir ».
 
Cette 3ème journée française de l’allergie est organisée sous l’égide de l’association Asthme et allergies en partenariat avec l’Association Nationale des Allergologues et Immunologistes Spécialistes (ANAIS), l’Association Nationale de Formation Continue en Allergologie (ANAFORCAL), la Société Française d’Allergologie (SFA), le Syndicat National des Allergologues Français (SNAF), l’Association pour la Prévention des Allergies (AFPRAL), le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA).

Elle propose, dans plus de 50 villes, des conférences gratuites animées par des allergologues
 


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès