Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Les antihypertenseurs montrés du doigt en cas de grossesse

Les antihypertenseurs montrés du doigt en cas de grossesse

Des risques possibles pour la grossesse en cas de prise de médicaments antihypertenseurs ? Cela semble le cas pour deux classes de médicaments antihypertenseur qui luttent contre l’hypertension artérielle. Ces médicaments sont contre-indiqués dès le premier trimestre de grossesse dans tous les pays de l’Union européenne. Ils l’étaient déjà pour les deuxième et troisième trimestres de la grossesse.

Lutter contre l’hypertension artérielle oui, mais pas pendant la période de grossesse... de manière plus précise : les antihypertenseurs contre-indiqués dès le premier trimestre de grossesse sont les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II) et les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC).

Quelle est la raison ?

Des risques de malformations cardiaques lors de la consommation de ARAII et IEC seraient sensiblement augmentés. Mais, surtout, il y aurait une certaine toxicité pour le fœtus. Cette toxicité est avérée. Les effets peuvent être mortels pour le fœtus : la fonction des reins du fœtus peut être atteinte entraînant parfois une mort in utero ou une insuffisance rénale néonatale qui peut être irréversible.

Pour toutes les femmes enceintes qui prendraient des médicaments antihypertenseurs ARAII ou IEC, il est conseillé de consulter votre médecin.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès