Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Les gardés à vue oubliés du ministère de l’Intérieur

Les gardés à vue oubliés du ministère de l’Intérieur

1 Français sur 80. 800.000 personnes ont été gardées à vue en France l’an passé. Ce chiffre vient d’être confirmé par le ministère de l’intérieur. C’est Mathieu Aron, journal à France info qui le révèle dans un livre à paraître demain aux éditions des Arènes.
 
Le porte-parole de la place Beauveau, Gérard Gachet, a reconnu sur France Info, rapporte Le Figaro, que les 580.000 gardes à vue annoncées lors de la présentation par le ministre de l’Intérieur des chiffres officiels de la délinquance, le 14 janvier, ne prenaient pas en compte les gardes à vue pour délits routiers.
 
Le ministère a « oublié » environ 200.000 gardes à vues en 2008. Pour 2009 le nombre de gardes à vue s’établirait à 800.000, rien qu’en France métropolitaine. Les chiffres de l’Outre-mer ne sont pas encore connus.

Mathieu Aron, journaliste de France Info, auteur de Gardés à vue, enquête à paraître demain aux éditions des Arènes, affirme, relate 20 minutes, que le chiffre des gardes à vue en 2009 n’est pas de 600.000, mais de 900.000. Pour le ministère de l’Intérieur, elles seraient en réalité environ 800.000, et l’écart s’expliquerait par un mode de comptabilité complexe.

Le Parisien précise que le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Gérard Gachet, a d’ailleurs bel et bien confirmé que le nombre de gardes à vue en France était d’environ 800 000 en 2009 et non de 600 000. Toutefois, il a précisé qu’il n’y avait pas « volonté de cacher des chiffres ».
 
Gérard Gachet a reconnu sur France-Info mercredi matin que le chiffre officiel ne prenait pas effectivement en compte les gardes à vue « routières » qui étaient d’environ 200.000 en 2009. « Il y a deux comptabilités distinctes » a t-il précisé.

« Les délinquants routiers sont aujourd’hui les premiers -quantitativement- à fréquenter les cellules des commissariats et des gendarmeries (...) devant les auteurs de vols, de viols ou de coups et blessures », écrit Matthieu Aron qui estime les gardes à vue sont en augmentation.

Après recoupements entre les jugements -publics- des tribunaux correctionnels, les témoignages de policiers et de gendarmes, il apparaît que le chiffre oublié des seules gardes à vue routières atteindrait les 250.000 par an. Ces cinq dernières années, entre 500.000 et un million d’automobilistes auraient été jetés en cellule, fouillés, menottés, précise France info.

L’Union syndicale des magistrats (USM) a jugé mercredi « inquiétant » le nombre des gardes à vue en France, souligne encore le parisien.

Pour le Figaro, la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, a répété ces dernières semaines qu’elle souhaitait mieux encadrer la garde à vue dans le cadre de la réforme de la procédure pénale. La limiter aux délits passibles d’une peine d’emprisonnement est une des pistes envisagées.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès