Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Les squats dangereux seront évacués, confirme Dominique de Villepin

Les squats dangereux seront évacués, confirme Dominique de Villepin

PARIS (AP)

Le Premier ministre Dominique de Villepin a réaffirmé dimanche que les squats insalubres seront évacués, afin d’éviter un nouveau drame comme l’incendie d’un immeuble de la rue du Roi-Doré en début de semaine à Paris, qui a fait sept morts.

Le ministre de l’Intérieur « Nicolas Sarkozy fait l’évaluation de ces squats actuellement », a-t-il précisé lors du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI. « Quand nous serons confrontés à des locaux insalubres, dangereux pour la vie de ceux qui y habitent, nous fermerons ces squats et nous serons amenés à reloger temporairement les habitants dans de nouveaux locaux ».

« Quand vous êtes confrontés avec une occupation illégale, à un tel péril pour la vie des habitants, naturellement, il faut pouvoir immédiatement faire face à cette situation. Et c’est pour cela que nous avons fait en sorte que ces habitants puissent se voir proposer un autre logement », a expliqué le Premier ministre.

Il s’est refusé à toute polémique avec certains élus locaux, qui ont regretté de ne pas avoir été consultés pour l’évacuation de squats. « Nous voulons tout faire pour que cette concertation puisse se faire dans les meilleures conditions », mais il y a « des situations de grande gravité où nous n’avons pas forcément le temps de mener cette concertation », a-t-il observé.

Revenant sur l’incendie qui a touché un immeuble de L’Hay-les-Roses, dans le Val-de-Marne, Dominique de Villepin a plaidé pour un durcissement des réponses judiciaires. « S’il s’avère qu’il y a bien un acte criminel qui a été commis, eh bien, là, il faut durcir les réponses qui sont les réponses de la loi, et nous ferons le nécessaire, bien sûr », a-t-il promis.

Pour le chef du gouvernement, les quatre incendies qui ont touché des immeubles abritant des familles démunies depuis avril ont « mis en lumière l’immense urgence du logement social, de l’hébergement d’urgence et, plus largement, du logement dans notre pays ».

« Quand nous sommes confrontés à la situation de personnes en situation régulière dans notre pays qui vivent un tel drame, il y a bien sûr besoin de mettre en oeuvre et d’activer un certain nombre de réponses qui sont d’ores et déjà dans le Plan de cohésion sociale de Jean-Louis Borloo, mais qu’il faut considérablement accélérer ».

M. De Villepin a rappelé que le gouvernement était engagé dans un programme de 500.000 logements d’ici 2009. « Nous devons aller plus vite et j’ai annoncé la réquisition d’un certain nombre de terrains, la mise à disposition de ces terrains et la construction d’un programme de 20.000 logements » supplémentaires. « Il faut rattraper le retard qui a été celui, à bien des égards, des années Jospin », a-t-il accusé. AP


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès