Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Lhasa, dernier voyage

Lhasa, dernier voyage

On l’a découvert avec El desierto. Mais c’est The Living road qui l’a consacrée. Lhasa de Sela, artiste américano-mexicaine, a succombé à un cancer du sein à son domicile de Montréal le 1er janvier. Elle avait 37 ans.

C’est peu de dire que Lhasa de Sela, dite Lhasa, avait un univers. En trois albums elle avait réussi à imposer son mélange unique et épicé chanté en espagnol, en anglais et en français.

En 2005, elle est élue Meilleure artiste des Amériques aux Awards for World music de la BBC grâce à The Living road (2003). Cet album suivait La Llorona (sorti en France en 1998, il s’est écoulé à 700 000 exemplaires) et précédait Lhasa, son dernier disque, sorti en 2009, dont elle ne pu assurer la promotion. Atteinte d’un cancer depuis 21 mois, elle vient de succomber à un cancer contre alquelle elle s’était battue avec vaillance.

Lhasa de Sela est née en 1972 dans l’État de New York. Elle grandi, précise Radio Canada, dans une famille anticonformiste, sur les routes des États-Unis et du Mexique. À 19 ans, elle croise à Montréal le musicien Yves Desrosiers. Ensemble, ils composent des chansons inspirées du folklore mexicain.

« Lhasa, Lhasa de Sela – père mexicain, mère américaine, sœurs artistes de cirque – demeure la voix la plus ensorcelante de la chanson d’aujourd’hui (mais elle paraît millénaire), et de partout : en elle résonnent l’Amérique du Sud et l’Europe de l’Est, le blues profond et le duende gitan, des tempos de fièvre et de feu. Avec la route pour guide et le rêve pour partition, Lhasa la magicienne est passée par ici, elle repassera par là » la décrit son producteur français, Tôt ou tard.

Le quotidien québecois Le Soleil rappelle que « Living Road figurait au podium des disques de la décennie du prestigieux Times de Londres, tandis que Lhasa occupait le 25e rang des meilleurs albums de l’année 2009 de la revue française Les Inrock ».

Et le quotidien de rappeler que certaines de ses chansons figurent sur la bande sonore de plusieurs films et émissions de télévision, dont The Sopranos, I Am Because We Are, le documentaire de Madonna, le film de science-fiction Cold Souls et Casa de los Babies de John Sayles. Lhasa a également collaboré avec de nombreux artistes, comme The Tindersticks, Patrick Watson et Arthur H.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès