Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > M. Sylvestre, les républicains et les Guignols

M. Sylvestre, les républicains et les Guignols

En tournée promotionnelle pour John Rambo, quatrième volet mettant en scène Rambo, son personnage fétiche, l’acteur Sylvester Stallone a évoqué son nouveau film, beaucoup plus violent que les précédents et qui se situe dans la jungle birmane. Il a aussi parlé de politique. Et des Guignols...

« Rambo a longtemps fait figure de symbole républicain et il est très lié aux années Reagan. Êtes-vous du côté des conservateurs ? », a demandé Le Figaro à Stallone.

Ce à quoi l’acteur a répondu que « Ronald Reagan était un fan de Rocky et de Rambo. La première fois qu’il m’a invité à la Maison-Blanche, c’était en 1981 pour que nous regardions A nous la victoire de John Huston dans lequel je jouais. Nous étions tous les deux assis sur des chaises branlantes. L’écran et le son étaient épouvantables et nous mangions du pop-corn. Une projection surréaliste avec l’homme le plus puissant du monde  ! C’est Ronald Reagan qui, à mon corps défendant, a fait de Rambo un héros républicain. Une autre fois, il me reçoit à la Maison-Blanche en tenue de jogging. Sur son tee-shirt, il avait fait inscrire "Rambo est un républicain". Une semaine plus tard, il annonce au monde "J’ai vu Rambo 2 et je sais maintenant comment traiter Kadhafi". Et il a bombardé son palais  ! J’étais stupéfait. En 2004, pour la première fois, je n’ai pas voté pour les républicains ».

Stallone votera pour McCain, un « vétéran » qui « connaît les horreurs de la guerre et la mentalité de l’ennemi. On ne peut pas partir d’Irak du jour au lendemain. Il sait qu’il faut du temps pour négocier ».

Bon, on se doutait bien un brin que Stallone n’était pas un de ces affreux gauchistes qui votent Clinton ou Obama (hi hi), mais on pensait que voter républicain n’empêchait certainement pas d’avoir de l’humour. Eh bien si.

Interviewé vendredi par Michel Denisot pour Le Grand Journal de Canal+, il paraît que Sylvester Stallone n’aurait pas apprécié d’être mis face à face avec sa marionnette des Guignols et aurait interrompu l’échange. « Pour expliquer cette reculade, l’entourage de l’acteur a expliqué qu’il s’attendait à voir une marionnette de Rambo, et pas celle de M. Sylvestre, le personnage aux multiples identités qui utilise les traits et la voix de Stallone pour incarner l’Amérique dans tout ce qu’elle a de pire : racisme anti-Arabe, anti-Chinois, anti-"fromages qui puent" (les Français) » rapporte Le JDD.

Quand on combat le mal au nom du bien, il est peut-être difficile de faire face à des contradictions plus... nuancées.

La bande annonce de John Rambo à voir sur Agoravox TV


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès