Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Martinon, au nom du père et du fils Sarkozy

Martinon, au nom du père et du fils Sarkozy

Cette fois, il n’est pas question d’un banal accident de scooter (voir Agoravox), mais des prochaines élections municipales. David Martinon, porte-parole de l’Elysée, a été intronisé officiellement par son patron Nicolas Sarkozy tête de liste UMP pour Neuilly. Une ville où le moins habile des tacticiens, pourvu qu’il court sous les couleurs majoritaires, doit pouvoir l’emporter les doigts dans le nez.

Que nenni. Il rame, David Martinon. Comme Nicolas Sarkozy a maintenant décidé d’ignorer les élections municipales à venir c’est son fils Jean, le jeune homme au scooter, qui vient à la rescousse.

« Il est âgé de 21 ans, le décrit Le Monde, a une tête de jeune premier et fait l’unanimité dans son camp. Sa manière d’aborder les autres avec facilité, de leur toucher le bras, rappelle quelqu’un. Il s’agit de Jean Sarkozy, le deuxième fils du président de la République, envoyé en politique pour sauver le soldat Martinon ».

Martinon s’imaginait qu’à Neuilly la vie était plus douce qu’ailleurs (voir Agoravox). Mais, comme ailleurs, elle est aussi réelle. Aussitôt que l’annonce de sa candidature était connue des Neuilléens, l’accusation de parachutage tomba comme un couperet. Le pire, c’est que cette accusation provient du propre camp de Martinon, l’UMP.

Selon les militants, Arnaud Teullé, l’adjoint au maire chargé des Affaires scolaires et de la Jeunesse serait plus à même de remplir la fonction de maire de Neuilly. Là-dessus, se présente Jean-Christophe Fromantin, un divers droite dont l’équipe est composée pour moitié d’UMP.

Finalement, ce qui ne change pas à Neuilly, c’est la gauche. Lucienne Buton, âgé de 75 ans, tête de liste PS, se présente pour la 5e fois aux municipales. La dernière fois, elle a tout de même rassemblé plus de 13 %. Pour cette dernière, « l’implication de Jean Sarkozy dans la campagne est à double tranchant, rapporte Le Monde » : « Il va rassurer l’électorat UMP, mais en même temps prêter le flanc aux accusations de népotisme ».

Car Jean Sarkozy, que les Neuilléens trouvent « charmant » et « rigolo », ne fait sûrement pas campagne pour les beaux yeux de Martinon.

On ignore encore quelle sera sa place dans l’équipe municipale si David Martinon est élu. Après tout, après tous ces efforts, il pourrait demander une grosse part de gâteau.

N’est-il pas le fils à son père ?


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès