Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Mauresmo-Pierce un rendez-vous français

Mauresmo-Pierce un rendez-vous français

NEW YORK (AP)

La force actuelle du tennis français vient essentiellement de son versant féminin. Et notamment d’Amélie Mauresmo, tête de série 3, en route pour la pleine maturité sportive, et Mary Pierce (12), qui aborde la trentaine dans une certaine allégresse.

Toutes les deux ont fourni la preuve lundi de leur bonne forme et de leur ambition jamais réellement démentie, même si Pierce est passé par une période de déclin que l’on croyait, à tort, définitif.

Elles ont franchi presque de concert les 8es de finale de l’US Open lundi, Mauresmo battant la Russe Elena Likhovtseva (19) 6-1, 6-4 et Mary Pierce (12) dominant la Belge Justine Hénin-Hardenne (7) 6-3, 6-4.

Les deux victoires ont cependant eu un goût bien distinct. Mauresmo affrontait une adversaire qu’elle avait battue lors de six de leurs sept rencontres et Pierce affrontait la championne contre laquelle elle ne comptait aucune victoire en quatre sorties. Elle n’avait même jamais pu grapiller un seul set à la Belge et les images de sa terrible punition en finale de Roland Garros restaient dans toutes les mémoires.

Pierce ne s’était pas qualifiée pour les quarts de finale à Flushing Meadows depuis 1999 alors que Mauresmo y accède chaque année depuis cinq ans. Voilà pourquoi le triomphe de Pierce a davantage marqué les esprits.

C’est d’ailleurs la première fois depuis les débuts de l’ère Open (1968) que deux Françaises restent en lice en quarts de finale de l’US Open. Une telle situation s’est présentée en Australie en 1993, 1998, 1999 et 2005 ; à Roland Garros en 1994 ; et à Wimbledon en 2005.

« Mais il s’agit de deux matches très différents, » expliquait Pierce. « A Roland Garros j’étais plus fatiguée, plus ’marquée’, un peu à bout. Et je n’arrivais pas à gérer toute l’émotion. »

Ce n’est pas chose courante de voir une joueuse renaître la trentaine venue, s’améliorer sur le tard : « A mon avis Mary joue un meilleur tennis qua celui qu’elle pratiquait en gagnant ses deux tournois du Grand Chelem », a souligné Hénin-Hardenne. Et la Française d’abonder dans ce sens :« J’ai toujours cru que mon meilleur tennis était devant moi, que mes meilleures années étaient à venir. »

La Belge était très loin de son niveau optimum lundi, commettant dix double fautes, ’boisant’ son fameux revers, perdant la précision de jeu de jambes. Les finalistes de Roland Garros étaient transformées toutes les deux.

Quant à Mauresmo, elle continue à impressionner par son calme et sa maîtrise. Pourtant ce calme peut s’avérer trompeur, ce contrôle peut se fissurer, au moment où les enjeux augmentent. Mauresmo est devenue une habituée des phases finales du Grand Chelem. Mais elle n’a jamais su franchir le dernier pas. Elle a toujours tremblé près du but.

« Cette année je prends tout ceci de façon bien plus décontractée, assurait-elle. J’ai l’impression que je m’améliore sans cesse. Et je me sens dans de très bonnes dispositions. La preuve, j’arrive en quarts sans avoir dû me sauver d’une seule mauvaise situation. C’est plutôt rare chez moi, non ? »

En effet. Et voilà ce qui peut être de bonne augure. Ce qui est sûr c’est qu’elle n’a jamais été confrontée par une compatriote dans un quart de finale majeur : « J’ai joué et battu Mary deux fois cette année. J’avais l’impression que chez elle l’émotion y avait joué un rôle important. »

Pierce en avait même la certitude : « Je jouais contre une copine, quelqu’un avec qui je rigolais, je parlais, je m’entraînais. Ce n’était pas facile pour moi. Mais je crois avoir surmonté tout cela. Et je n’aurai vraiment rien à perdre. »

L’autre quart de finale du bas du tableau mettra aux prises la Russe Elena Dementieva (6) et l’Américaine Lindsay Davenport(2), toutes deux qualifiées lundi. Dementieva a battu la Suissesse Patty Schnyder (11) et Davenport a balayé la Française Nathalie Dechy (15).

Dans la partie haute du tableau, la Russe Maria Sharapova (1) se mesurera à sa compatriote Nadia Petrova (9) et la Belge Kim Clijsters(4) affrontera l’Américaine Venus Williams (10). AP


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès