Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Mort de l’ourse Cannelle : le procès du chasseur commence

Mort de l’ourse Cannelle : le procès du chasseur commence

Ce mercredi matin débute le procès de René Marquèze, l’homme qui avait abattu de deux balles l’ourse Cannelle le 1er novembre 2004. C’est devant le tribunal correctionnel de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, que le chasseur comparaît. Agé de 64 ans, René Marquèze est mis en examen pour "destruction d’espèce protégée".

Cannelle était, en effet, considérée comme la dernière ourse de souche des Pyrénées. Sa mort avait provoqué, on s’en souvient, une vague d’indignation dans toute la France, amenant le gouvernement à mettre en place un plan de "renforcement de la population d’ours bruns" dans les Pyrénées.

Mis une première fois en examen le 7 décembre 2004, le chasseur avait obtenu un non-lieu. Sa ligne de défense, qui n’a pas varié, consiste à dire qu’il n’a tiré sur le plantigrade qu’en tout dernier recours, après avoir tout fait pour l’éviter.

Suite ce non-lieu, de nombreuses associations écologistes avaient fait appel. La cour d’appel de Pau leur a donc donné raison en décidant le renvoi en correctionnelle du chasseur. Aujourd’hui, ce sont dix-neuf associations environnementales, ainsi que l’Etat, qui se sont portés parties civiles dans cette affaire.

Les associations attendent surtout de ce procès un éclaircissement sur le rôle des sociétés de chasse qui ont laissé agir leurs adhérents, malgré les accords signés sur la pratique des activités de chasse en présence d’ours.

Quant au chasseur incriminé, il encourt neuf mois de prison et 9 000 euros d’amende.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès