Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > New Horizons : destination Pluton

New Horizons : destination Pluton

Pluton sera la destination finale de la sonde New Horizons qui va décoller de Cap Canaveral (Floride) à 13 h24 heure locale (soit 18h24 GMT). La sonde New Horizons sera chargée dans la fusée Atlas V-551 un lanceur ultra puissant de deux étages construit par Lockheed Martin, et qui appartient à la NASA. A son bord, environ 11 kg de plutonium. La sonde a été acheminée lundi vers le pas de tir de Cap Canaveral.

Pour les nouvelles sondes et fusées, emporter à leur bord du plutonium signifie un nouveau défi pour tous les chercheurs et de nouvelles espérances. En effet, la puissance dégagée permettra peut-être un jour d’aller au delà de notre système solaire, l’énergie solaire n’étant plus efficace. La quantité d’énergie du soleil diminue selon le carré de la distance, autrement-dit les vaisseaux spatiaux ne peuvent plus utiliser l’énergie solaire grâce à des panneaux solaires dès qu’ils approchent Jupiter.

Envoyer une sonde vers Pluton est une première dans l’exploration de l’Univers : il s’agit de la plus lointaine planète répertoriée dans notre système solaire. Elle se situe à une distance d’environ 6,4 milliards de kilomètres de la terre. La sonde n’est pas encore arrivée à destination puisqu’il lui faudra environ de 9 à 15 années pour y parvenir. Le temps passé à traverser le système solaire pour parvenir à Pluton est indéterminé car le voyage pourrait être plus rapide que prévu si la sonde arrive à utiliser la gravitation de Jupiter comme accélérateur.

Il faut pour cela que New Horizons soit placé en orbite avant le 28 janvier. Si, la sonde ne s’appuie pas sur la gravitation de Jupiter, l’année d’arrivée à bon port n’est plus 2015 mais 2020. Cette planète énigmatique est très éloignée des autres planètes du système solaire : entre 4,4 et 7,4 milliards de kilomètres de notre Soleil.

Sur place, la sonde qui pèse 454 kilos et qui comporte des instruments perfectionnés étudiera de la manière la plus scientifique possible la planète Pluton qui reste aujourd’hui une planète énigmatique sans véritables photos et données précises. Pluton a été découverte en 1930 par un astronome amateur : Clyde Tombaugh américain d’origine. Sa composition est très différente des planètes rocheuses comme Mercure, Vénus, ou encore Mars ou des planètes gazeuses comme Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune. De quoi est-elle faite exactement ? De roche, de glace ?

La composition de sa surface n’est pas très bien connue, des scientifiques pensent qu’elle doit être faite d’un mélange de glaces d’azote, de méthane, d’eau et de monoxyde de carbone. En revanche la température à la surface n’excéderait pas les - 233 degrés ! L’atmosphère qui l’entoure serait très faible, mais augmenterait ; elle fut découverte en 1989 quand la planète au plus proche du Soleil, à montré le passage à l’état gazeux des éléments de la surface de Pluton réchauffés.

Des chercheurs scientifiques souhaitent même lui retirer le nom de planète car Pluton ferait partie des nombreux planetoïdes de la ceinture de Kuiper après l’orbite de Neptune. Pluton ne serait pas unique : Sedna qui a 1 800 km de diamètre et 2003 UB313 qui a 2 600 km et qui ont été observées pour la première fois en 2003 montrent des tailles comparables à Pluton dont le diamètre est de 2 400 km (sa taille est cinq fois et demie inférieure à celle de la Terre). Pluton a un satellite Charon qui a été découvert en 1978. Mais est-ce réellement un satellite ? Pluton et Charon en réalité s’attirent mutuellement et chacune tourne autour de l’autre.

La sonde New Horizons est une prouesse technologique, elle sera dotée d’une technologie qui lui permettra d’être extrêmement rapide. La vitesse sera environ 50.000 km/heure. Alors qu’il fallait aux différentes missions Apollo, environ trois jours pour franchir l’orbite lunaire, il faudra à la sonde New Horizons environ 9 heures. Si New Horizons alimenté par un générateur thermoélectrique au plutonium arrive à utiliser la force gravitationnelle de Pluton, l’engin sera propulsé à 75 000 km/h.

Pluton est la dernière des neuf planètes du système solaire qui n’a pas encore été approché de près par une machine spatiale. La sonde New Horizons est le fruit de plus de dix-sept ans de recherche et de préparation. Le but de la mission est de recueillir des données sur son atmosphère et sa géologie.

Le programme de la sonde New Horizons est chargé : la mission survolera durant cinq mois et demi Pluton, mais aussi Charon ainsi que deux autres petites lunes qui ont été découvertes par le télescope spatial Hubble en juillet 2005. La sonde New Horizons devrait ensuite explorer la ceinture de Kuiper. Le coût d’une telle mission s’élève à 650 millions de dollars.

L’Equipe AgoraVox


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès