Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Nice déclare la guerre à l’obésité infantile

Nice déclare la guerre à l’obésité infantile

La ville de Nice, 5ème ville de France, lance un plan de lutte contre l’obésité. Ce plan vise en tout premier lieu les jeunes, dont la tendance accrue au surpoids inquiète visiblement suffisamment les autorités municipales pour les amener à agir. En effet, une étude menée sur environ 7000 élèves des écoles niçoises montrent que 11% des élèves de CM2 et 5 % des enfants de grande section de maternelle présentent une surcharge pondérale. Près de 3 % d’entre eux sont diagnostiqués « obèses ». 
 
Le Plan Local de Santé Publique (PLSP) compte lutter contre cet embonpoint croissant par des mesures de prévention : la municipalité va adhérer à la charte du Plan National Nutrition Santé. Très concrètement, les cantines des établissements scolaires niçois vont mettre en place des programmes spécifiques de nutrition. Mais, au-delà de ces actions en milieu scolaire, la ville compte mettre en place vers les jeunes une campagne d’information et de communication sur le grignotage. Cette habitude alimentaire s’est accrue avec les années, les parents étant plus souvent absents au moment des repas en raison de leur vie professionnelle. De plus, les adultes eux même sont touchés par cette habitude alimentaire et n’en mesurent pas forcément les effets négatifs sur leurs enfants ou pour eux. 
 
L’initiative de la ville de Nice est loin d’être isolée. L’obésité est pointée du doigt depuis des années comme l’une des maladies du monde occidental, une maladie de pays riches. Les autorités de ces pays commencent à réaliser l’ampleur du problème et se lancent progressivement dans des plans d’actions.
 
L’armée américaine est par exemple confrontée à des problèmes de recrutement. Dans un appel très récent au congrès américain, des généraux de l’armée à la retraite ont lancé un cri d’alarme, reprenant des études menées en interne qui montrent qu’actuellement, 27% des jeunes américains sont dans l’impossibilité de servir sous les drapeaux en raison de surpoids. Ils demandent que le congrès américain se penche sur un programme de nutrition en direction des enfants. Juste pour rappel, les écoles américaines peuvent signer des conventions avec des entreprises privées et certaines d’entre elles proposent systématiquement des sodas sucrés aux repas, mais aussi dans les couloirs des établissements.
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès