Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Nicolas Sarkozy « garde une longueur d'avance » dans la course à l'Elysée, (...)

Nicolas Sarkozy « garde une longueur d'avance » dans la course à l'Elysée, selon M. Méhaignerie

LA BAULE (AP)

Nicolas Sarkozy « garde une longueur d’avance » sur Dominique de Villepin dans la perspective de la présidentielle de 2007, a estimé vendredi le secrétaire général de l’UMP Pierre Méhaignerie.

« Personnellement, je pense que Nicolas Sarkozy aujourd’hui dans l’opinion publique garde une longueur d’avance à la fois parce qu’il est président de l’UMP, parce qu’il a été un formidable aiguillon du changement dans les derniers mois et parce qu’il a la capacité de l’être », a déclaré M. Méhaignerie devant quelques journalistes, au début de l’université d’été de l’UMP à La Baule (Loire-Atlantique).

« Cela dit, nous ne sommes pas maîtres des événements, et ce sont d’abord les Français qui décideront le jour venu », a ajouté ce proche de Nicolas Sarkozy.

Interrogé sur la rentrée médiatique de Dominique de Villepin, Pierre Méhaignerie a observé que le chemin du Premier ministre « est parsemé d’épines ». « Gouverner dans la situation actuelle avec le prix du pétrole, le niveau du taux de change avec le dollar est très épineux », a remarqué le président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale.

« C’est la raison pour laquelle je pense que les deux sont suffisamment intelligents pour s’entraider, tout en ayant bien sûr dans la tête le sentiment qu’il y aura, le jour venu, c’est-à-dire en fin d’année 2006, un rendez-vous avec l’opinion publique, avec les militants », a poursuivi M. Méhaignerie. Nicolas Sarkozy a annoncé en juin que les militants UMP désigneraient à ce moment-là leur candidat lors d’une primaire.

Alors que Dominique de Villepin a coupé l’herbe sous le pied de Nicolas Sarkozy en reprenant nombre de ses propositions lors de sa conférence de presse de jeudi, Pierre Méhaignerie a assuré qu’il restait « beaucoup de choses » pour la convention économique que tiendra mercredi prochain l’UMP.

« Le Premier ministre ne nous a pas dit encore totalement quel serait le financement de ses mesures. Moi j’ai la réponse, j’ai la solution pour le financement : c’est une plus grande efficacité de l’Etat, une réforme de l’Etat », a-t-il expliqué.

Pierre Méhaignerie a insisté sur la complémentarité entre les deux hommes. « Le Premier ministre fait son travail, bien d’ailleurs, pour les 18 prochains mois. Le président de l’UMP a une vision plus lointaine », a observé le secrétaire général de l’UMP. AP


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès