Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Nicolas Sarkozy, l’ordre règne à Saint-Lô

Nicolas Sarkozy, l’ordre règne à Saint-Lô

Nicolas Sarkozy n’est pas le bienvenu à Saint-Lô. En déplacement dans la Manche où il présente ses vœux aux personnels de l’Education nationale (une première), il est accueilli sous les huées par des manifestants (syndicats, parents, lycéens). Les principales centrales syndicales enseignantes quant à elles décident de boycotter cette cérémonie et d’organiser une conférence de presse au même moment.

Les français broient du noir. De tous côtés les critiques fusent. Mais les syndicats enseignants peuvent se montrer satisfaits. La semaine dernière, Xavier Darcos recule sur les rased.

Pourtant, « Nicolas Sarkozy entend faire passer le message que le report de la réforme du lycée, le 15 décembre 2008, sous la pression des manifestations de lycéens, n’a pas donné, pour le gouvernement, le signal du renoncement aux réformes » selon lemonde.fr. Nicolas Sarkozy pourra t-il longtemps rester droit dans ses bottes ?

« Face à la grogne croissante dans les établissements et compte tenu du contexte général de crise, de malaise de la jeunesse, Xavier Darcos avait choisi, le 15 décembre, comme l’avait révélé lepoint.fr, de reporter d’un an le projet. Il avait indiqué vouloir "repartir de zéro" et lancer une vaste concertation sur le sujet ».

Certes, Nicolas Sarkozy a réaffirmé que ces mesures seraient appliquées avant de confier à quelques journalistes, récemment : « Je ne comprenais pas la réforme (...) J’ai préféré qu’on l’arrête et qu’on la reprenne sur de bonnes bases ». Déclaration pour le moins curieuse.

Mais face à ces revirements et incertitudes, les syndicats enseignants et lycéens ne s’en laissent pas conter et campent sur leur position. Pas question de se démobiliser tant que le projet de réforme n’est pas tout simplement annulé.
Ce matin, à Saint-Lô, ils le démontrent une nouvelle fois : « Les organisateurs ont parlé d’un "tour de chauffe" avant d’autres mobilisations, le 17 janvier », précise lepoint.fr

Ce matin, sans doute pour calmer l’ardeur de la jeunesse, « Nicolas Sarkozy, précise 20minutes.fr, pourrait annoncer le renforcement du travail interministériel, entre la Santé, l’Enseignement supérieur, l’Education et les Sports (sans la Justice, donc) ».

Cela suffira t-il ?



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès