Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Noir Désir matraque...

Noir Désir matraque...

Le groupe de musique Noir Désir sort un album double Live intitulé "En Public" et un double DVD Noir Désir en images. S’agirait-il d’un matraquage marketing pour redorer le blason du groupe ? Ces albums sont disponibles depuis lundi 19 septembre. Le double CD comporte 24 titres enregistrés issus de leur dernière tournée en 2002. Le mixage avait débuté en juin 2003 puis a été interrompu fin juillet.

Ce retour sur la scène du rock français est important pour la maison de disques Barclay qui avait vendu plus d’un million d’exemplaires de l’album "Des visages et des figures" sorti en 2001.

Le groupe Noir Désir considère qu’il va "pouvoir se tourner à nouveau vers la musique". Si le leader du groupe, Bertrand Cantat, est toujours incarcéré pour le meurtre de sa compagne Marie Trintignant en juillet 2003, il semble toutefois possible aux membres du groupe de pouvoir se reformer.

L’Administration pénitentiaire a laissé Bertrand Cantat disposer de deux après-midi pendant lesquelles il a pu travailler sur l’album en donnant son avis sur les titres retenus.

Serge Teyssot-Gay (guitariste), Denis Barthe batteur), et Jean-Paul Roy (bassiste) affirmaient au journal Libération qu’il était "concevable de repartir ensemble, de même qu’il est inconcevable de faire comme si rien ne s’était passé". Ils ont d’ailleurs pu travailler avec Bertrand Cantat qui a été condamné à une peine de huit ans de prison par un tribunal de Vilnius en Lituanie.

Le double album contient des chansons tirées du dernier album "Des visages des figures" et quelques titres inédits. Trois inédits se trouvent sur le second disque : "Ces gens-là", reprise de Jacques Brel, "21st Century Schizoid Man" reprise de King Crimson et "Ce n’est pas moi qui clame" du poète hongrois Jozsef Attila.

 On trouve également des classiques tels que "A l’envers, à l’endroit", "Le vent nous portera", pour certains revisités en acoustique.

L’album offre une place à la musique en public : "le Live" qui avait déjà fait l’objet de l’album Dies Irae en 1994. Le DVD permet de voir le dernier concert de la tournée 2002 mais aussi des extraits filmés au festival des Eurockéennes de Belfort en 1997 et 2002 ou encore dans un club de Buenos Aires, en 1997. Don Kent, le réalisateur, signe un document propre, bien mis en scène, qui va certainement rappeler des souvenirs encore à vif. Le second DVD compile treize clips, des courts-métrages inédits, une galerie photos et des interviews.

Cette sortie ne passera certainement pas inaperçue. Noir Désir aspire à un souffle nouveau. Saura t-il toucher autant d’inconditionnels du rock que dans les années 2000 ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès