Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Ouverture du procès du « Chinois » : plusieurs meurtres dont ceux de deux (...)

Ouverture du procès du « Chinois » : plusieurs meurtres dont ceux de deux policiers

Le procès de Jean-Claude Bonnal, alias "Le Chinois", multirécidiviste du braquage, s’est ouvert mardi matin devant la Cour d’assises du Val-de-Marne à Créteil. Il doit répondre avec cinq autres accusés (Brahim Titi , Hakim Bouhassoune 33 ans, Djamel Bessafi, 32 ans, Cherif Asslouni, 24 ans, et Zahir Rahamani, 25 ans.) de deux séries de meurtres commis en octobre 2001 en région parisienne, un quadruple homicide à Athis-Mons et l’assassinat de deux policiers tués lors d’un cambriolage au Plessis-Trévise. Ce procès s’est ouvert sous haute surveillance policière.

Jean-Claude Bonnal, Brahim Titi et Hakim Bouhassoune, doivent répondre des meurtres d’un couple propriétaire d’un bar-restaurant à Athis-Mons (Essonne), d’une femme de ménage et d’une serveuse, le 6 octobre 2001. Bonnal et Titi sont accusés d’avoir séquestré un couple et leurs deux enfants dans un pavillon du Plessis-Trévise (Val-de-Marne).

Le nom « Le Chinois » renvoie à la polémique du printemps 2001 ouverte entre policiers et magistrats ; Lionel Jospin, alors Premier ministre, avait été contraint d’évoquer à l’Assemblée nationale la « dramatique erreur d’appréciation » du juge, qui avait décidé de libérer « le Chinois » après deux années de détention préventive à la suite d’un braquage au Printemps, la célèbre boutique parisienne.

Le verdict est attendu le 30 septembre.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès