Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Paris : Delanoé veut bannir les voitures des voies sur berges

Paris : Delanoé veut bannir les voitures des voies sur berges

La municipalité parisienne continue son offensive contre la circulation automobile intra-muros. Le dernier projet en date vient d’être dévoilé et prévoit de restreindre fortement la circulation sur les berges de Seine. L’objectif affiché est de faire baisser la pollution et que "Paris retrouve sa relation avec son fleuve".
 
La rive gauche, nettement moins fréquentée que les voies sur berges de la rive droite, va être profondément remaniée et les équipe de Bertrand Delanoé envisagent de fermer totalement à la circulation une bande de 2 km entre le musée d’Orsay et le Pont de l’Alma. Sur ces quais rendus à la promenade, seraient installés des terrains de sports, un skate-park et peut-être des îles artificielles installées sur des barges flottantes. 
 
Tous ces équipements jouxteraient les voies du RER C qui passent en souterrain. Les capacités de transport du RER sur le tronçon parisien devraient être améliorées, ce qui donne des arguments pour la fin du règne de la circulation sur cet axe Est-Ouest passant au coeur de Paris.
 
La rive droite n’est pas en reste, même si le trafic plus important empêche la Mairie de Paris d’envisager une fermeture partielle sur un tronçon. Une série de feux tricolores seraient installés afin de ralentir le trafic, à l’image de ce qui a été fait sur la rue de Rivoli. La mairie attend une baisse d’environ 25% du trafic qui se reporterait vers d’autres voies « sans effets sur les conditions de circulation ». 
 
Les temps de parcours sur les voies sur berge n’augmenteraient de moins de 5 minutes pour la rive droite, environ 6 minutes pour l’axe rive gauche. Le projet sera présenté aux élus parisiens d’ici le mois de juillet et augure de belles batailles politiques au sein du conseil municipal.
 
En effet, cette politique de restriction de la voirie consacrée à l’automobile est un cheval de bataille de Bertrand Delanoé depuis son élection en 2001. Après avoir bataillé pour mettre en place des axes protégés pour les bus ainsi que des voies cyclables, la Mairie de Paris a dernièrement présenté son projet de rénovation de la place de la République. Là encore, l’espace dédié à la circulation automobile sera fortement réduit pour créer un parvis et faire de cette place emblématique de la capitale un lieu convivial, aéré et vert. 
 
Cette politique "anti-bagnole" est fortement combattue par la droite parisienne qui s’appuie sur les nombreux mécontents qu’occasionne l’abandon du "tout voiture" que les années Pompidou avaient mis en place.
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès