Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Paris : pour Panaf c’est pas gagné, pour Delanoë non plus

Paris : pour Panaf c’est pas gagné, pour Delanoë non plus

Quelle chance a Françoise de Panafieu, tête de liste UMP, de remporter Paris aux prochaines élections municipales ? Vous le saurez en suivant attentivement le feuilleton qui commence en ce moment et se terminera le soir du 16 mars 2008.

Car elle a beau dire, « Panaf », le maire sortant, le PS Bertrand Delanoë, part avec une sérieuse avance. Et ce n’est pas parce qu’il a perdu les jeux Olympiques de 2012 que les Parisiens lui en veulent.

Françoise de Panafieu, elle, s’enferme dans de vieilles lunes. A commencer par la circulation, sa bête noire et, à l’en croire, celle des Parisiens. Sauf que les Parisiens marchent, roulent en métro, en roller ou en vélib (une belle invention de Delanoë), mais n’empruntent plus leur auto pour circuler dans Paris, contrairement aux banlieusards. Mais ces derniers ne votent pas dans la capitale.

Françoise de Panafieu marmonne qu’il n’y a pas assez de crèches et de logements sociaux. Il n’y en a pas assez, c’est vrai, mais les deux anciens maires de Paris en ont-ils construits autant que l’actuel ?

Et puis Françoise de Panafieu n’a même pas encore bouclé sa liste pour les élections. Il faut dire qu’elle a du mal, Panaf, avec ses troupes remplies de dissidents, les Debré, les Tiberi... Sans compter son amitié avec Jacques Chirac qui vient d’être mis en examen pour détournements de fonds publics dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.

Alors, il paraît que Nicolas Sarkozy la soutient, « mais, en privé, il ne cache pas ses doutes sur la capacité de Françoise de Panafieu à inquiéter Bertrand Delanoë qu’il considère comme un pro de la politique », écrit Libération.

Il est vrai que Delanoë fait beaucoup, parfois n’importe quoi. Ses nuits blanches et ses plages d’été ne sont pas forcément une priorité pour nombre de Parisiens. Il lui reste à boucler le tour de Paris avec le tramway. Et à passer au braquet supérieur en évitant les querelles dans son propre camp. Bref, pour lui non plus, Paris c’est pas gagné.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès