Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Paris : quatre jeunes majeurs ultraviolents devant le juge d’instruction

Paris : quatre jeunes majeurs ultraviolents devant le juge d’instruction

Quatre individus de 19 et 20 ans sont présentés aujourd’hui au juge d’instruction pour neuf vols avec violence en bande organisée et extorsion de fonds avec armes commis dans le 11ème et 19ème arrondissement entre septembre 2008 et février 2009.

Les policiers de la 2ème division de police judiciaire (2e DPJ) les pistaient depuis le mois de septembre 2008. Mardi, ils ont placé ces quatre voyous en garde à vue. Ils sont déférés aujourd’hui vendredi devant la juge d’instruction Isabelle Couzy. Celle-ci, apprend-on de source judiciaire, « a été saisie, précise lenouvelobs.com, d’une information judiciaire dès le mois d’octobre après la plainte d’une première victime ».

C’est elle qui a délivré une commission rogatoire aux policiers de la 2e DPJ afin qu’ils procèdent à l’interpellation des suspects « domiciliés, souligne lenouvelobs.com dans la cité Curial-Cambrai dans le XIXe arrondissement ». Un cinquième individus appartenant à la même bande serait en fuite.

Ces quatre jeunes adultes sont soupçonnés de vols en bande organisée et d’extorsion de fonds avec armes. Leurs victimes étaient neuf hommes seuls âgés de 19 à 65 ans. « Agissant souvent par trois, rapporte liberation.fr, les agresseurs, le visage encagoulé ou dissimulé par une écharpe, ont à chaque fois abordé leurs victimes dans la rue avant de les suivre jusqu’à leur domicile. » Ensuite ils les menaçaient avec des armes de poing et les frappaient. Ils leur arrivaient même de les brûler avec des cigarettes et de les abuser sexuellement pour obtenir ce qu’ils recherchaient : code de leur carte bancaire, mais aussi téléphone portables, consoles de jeux, argent…

Me Philippe Valent, l’avocat d’une des victimes a salué « l’excellent travail de la police ». Il a expliqué que « son client avait été abordé en septembre dernier en sortant du cinéma MK2 situé sur les bords du canal de l’Ourcq dans le XIXe par un groupe de quatre ou cinq jeunes lui réclamant de l’argent ».

Ces derniers l’ont emmené dans une cave. Là, il leur a remis sa carte bleu, mais comme visiblement cela ne suffisait pas, ils l’ont torturé plusieurs heures. L’homme souffrait notamment de brûlures de cigarettes (y compris dans la bouche) et de fractures au niveau de la colonne vertébrale. Huit autres agressions, pendant les mois qui ont suivi, ont eu lieu sur le même mode.

Mais c’est grâce au témoignage de cette première victime que la police s’est lancée sur l’enquête avec le résultat que l’on sait.



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès