Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Philippe Clay est mort, adieu l’artiste

Philippe Clay est mort, adieu l’artiste

Philippe Clay était un artiste complet. Acteur au cinéma, comédien au théâtre, interprète de chansons et danseur, il exerçait son métier d’artiste à la perfection. Philippe Clay vient de mourir d’un arrêt cardiaque. Il avait 80 ans.

Les plus jeunes ne se souviennent peut-être pas de la célèbre silhouette de Philippe Clay. Grand échalas à la longue figure, Philippe Clay c’est d’abord une gueule. Une grande gueule aussi quand, juste après 68, il chante Mes universités, une chanson pas du tout dans le vent contestataire de l’époque. C’est à cette époque que Philippe Clay ressort d’une longue période d’oubli.

Son âge d’or se situe dans les années 50. De sa filmographie impressionnante, retenons French Cancan de Jean Renoir où il interprète le rôle de Valentin le désossé.

Chanteur, il interprète avec brio et avec un sens dramatique bien à lui les meilleurs auteurs, comme Charles Aznavour, Léo Ferré dans des salles aussi prestigieuses que les Trois baudets ou l’Olympia. Il triomphe avec Le Noyé assassiné, Je fais mon rond, Le Danseur de charleston...

A la télévision, il joue dans de nombreux téléfilms, mais les téléphiles se souviendront peut-être de son interprétation de La Complainte des Apaches, générique des Brigades du tigre.

Adieu Philippe Clay

A voir sur Agoravox TV

Crédit photo : Encyclopedisque


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès