Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Pirater avec une assurance en cas de sanction

Pirater avec une assurance en cas de sanction

Les problèmes liés au téléchargement peer 2 peer (P2P) sont discutés en ce moment en France dans le cadre de la DADVSI. En Suède, le P2P (peer 2 peer) fait également couler beaucoup d’encre. La copie pirate et ses problèmes afférents sur les droits d’auteurs concernent toute une économie culturelle. Nombreux sont les internautes préoccupés par les décisions politiques engagées. La parti Pirate a émergé en Suède et connaît aujourd’hui une déclinaison en France.

En Suède, Magnus Braath (29 ans), qui est étudiant en architecture, ne soutient pas les lois sur la copie, qui ont pour effet de limiter les réseaux de partage de fichiers. Il a eu une idée pour les nombreux pirates en herbe qui n’osent plus trop aujourd’hui utiliser les réseaux de peer 2 peer (P2P) : il a décidé de créer la première assurance contre les sanctions éventuellement prononcées à l’encontre des internautes qui utilisent des réseaux de P2P.

Il a donc créé la première assurance des pirates de l’Internet. Les modalités ? Une cotisation qui s’élève à 10 euros pour 6 mois, ou environ 15 euros pour un an. Selon Magnus Braath, cette initiative ne s’inscrit pas dans une volonté lucrative, mais est une assurance financière pour lui-même en cas de sanction éventuellement prononcée à son encontre. Ses adhérents pourront alors arborer fièrement le tee-shirt qu’il offre et qui mentionne : « J’ai été condamné pour téléchargement illégal et tout ce que j’ai eu, c’est ce tee-shirt pourri ».

Il ne s’agit en aucun cas d’une simple décision provocatrice. La société Tankafritt créée par Magnus Braath (29 ans) en Suède sera sans doute viable économiquement ; on sait que le nombre de sanctions représente une infime partie des internautes qui téléchargent. Aux Etats-Unis : environ 0,2¨des utilisateurs de P2P ont connu des poursuites judiciaires.

Ce procédé semble compromis en France, la loi française énonce qu’une assurance ne peut pas couvrir d’amendes pénales ou administratives.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (32 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès