Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Pour Amazon, la gratuité coûte cher

Pour Amazon, la gratuité coûte cher

Les frais de port gratuits, c’est fini. Amazon, le libraire en ligne, doit verser 100 000 euros au Syndicat de la librairie française (SLF). Le jugement a été rendu hier, mercredi 12 décembre. Il a été émis par le tribunal de Versailles. Cette peine, si elle n’est pas respectée par Amazon, est assortie d’une astreinte de 1 000 euros par jour.

La partie n’est pas gagnée pour autant. Le site de ventes en ligne qui a fait de la gratuité du port son cheval de bataille, concurrençant sérieusement les librairies traditionnelles, ne compte pas en rester là. « La gratuité des frais de port appliquée depuis 2002 par Amazon contrevient à l’article 6 de la loi Lang sur l’interdiction des ventes à prime. Pour les livres peu coûteux, elle peut aussi s’apparenter à une vente à perte », souligne Le Monde.

Cette condamnation peut signifier un gros manque à gagner pour le site de ventes en ligne. Toutefois le fait que son concurrent direct, Alapage, ait été déjà condamné pour les mêmes raisons à verser au SLF la somme de 50 000 euros devrait inciter Amazon à la réflexion.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès