Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Pour Hugo Chavez Ingrid Betancourt est en vie

Pour Hugo Chavez Ingrid Betancourt est en vie

Hugo Chavez espère apporter bientôt des preuves que la franco-colombienne Ingrid Betancourt, prise en otage par les Forces armées révolutionnaires colombiennes depuis 2002, est en vie. C’est ce que vient de déclarer hier jeudi 15 novembre, le président vénézuélien à la chaîne France 24. Une déclaration qui ressemble mot pour mot à celle qu’il a faite récemment alors qu’il venait de rencontrer Ivan Marquez, dirigeant des Farc (voir Agoravox).

Hugo Chavez se rend officiellement en France le 20 novembre. Dimanche 18 novembre, deux jours avant cette visite, une marche de soutien à Ingrid Betancourt est organisée sur l’esplanade des Droits de l’Homme, au Trocadéro, à Paris à partir de 15 heures. Un concert gratuit sera ensuite organisé au Zénith avec de nombreuses vedettes de la chanson et, également, Florence Aubenas.

Dans Le Figaro, le président Chavez a déclaré qu’il pensait annoncer de bonnes nouvelles à Nicolas Sarkozy. « Je crois, a t-il dit, qu’il peut aider à trouver une formule, un compromis, pour parvenir à un accord entre le président colombien, Alvaro Uribe, et le secrétariat des Forces armées révolutionnaires de Colombie [FARC] ».

Dans le cas où Ingrid Betancourt serait vivante, ce qu’espère pouvoir annoncer Hugo Chavez dès son arrivée à Paris le 20 novembre, sa libération ne se fera pas sans contrepartie a précisé le président Vénézuelien, sans toutefois préciser lesquelles.

Ingrid Betancourt est l’un des trois mille otages détenus par les Farc, mais l’ex-candidate à la présidentielle colombienne est devenue l’otage le plus emblématique dans son pays et en France.

« Nicolas Sarkozy, précise Le Monde, a fait de la libération d’Ingrid Betancourt, enlevée depuis février 2002, l’une de ses priorités. Les Farc mènent une rébellion depuis 1964 contre les autorités en Colombie où plus de 3 100 personnes sont otages de cette guérilla forte de 17 000 hommes, d’une autre guérilla marxiste et de groupes paramilitaires d’extrême droite ».


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Les thématiques de l'article


Palmarès