Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Pour l’UE fermer les écoles n’empêchera pas la grippe A/H1N1 de (...)

Pour l’UE fermer les écoles n’empêchera pas la grippe A/H1N1 de frapper les enfants

Ce n’est pas une surprise. Roselyne Bachelot l’avait déjà annoncé à la fin du mois de juillet : la rentrée scolaire est un moment favorable à la recrudescence du virus. Le 18 août Luc Chatel présentera son « plan d’information et de lutte contre la contagion en milieu scolaire en cas de pandémie de grippe A ». Le ministre de l’éducation nationale se dit prêt à fermer toutes les écoles en cas de pandémie de grippe A/H1N1. L’Union Européenne estime quant à elle que cette mesure préventive est inefficace et n’empêchera pas la propagation du virus.
 
Le ministère de l’éducation nationale est préparé. C’est ce que l’on peut lire sur son site. Quant au ministre, Luc Chatel, il annoncera son plan pour la rentrée le 18 août prochain, à l’issue de la réunion de la "cellule de crise du ministère de l’Education nationale", pendant laquelle, explique le magazine Challenge, il « discutera, avec les 30 correspondants d’académie responsables de la mobilisation contre la grippe A, "d’information, de pédagogie et du plan de continuité" ».
 
La fermeture des écoles, précise le le ministre, se fera au cas par cas. Les décisions de fermeture seront prises par les préfets, « en concertation, rapporte la même source, avec les autorités de l’éducation et les directeurs des établissements, après examen de la situation épidémiologique nationale et locale ».
 
Aucune vaccination généralsiée des enfants n’est prévue pour le moment et des programmes sont d’ores et déjà prêt pour assurer la continuité pédagogique pour les élèves privés de cours. Chalenge précise qu’ils « ont été préparé pendant l’été par le centre national d’éducation à distance (CNED) et seront diffusés sur France 5, Radio France et Internet ».
 
Une fermeture massive des écoles auraient des conséquences inattendues, estime notamment le syndicat national des cadres hospitaliers (SNCH) qui vient d’apprendre par la presse l’éventualité de cette mesure. Il craint en particulier, rapporte le Télégramme, que si les personnels soignants soient contraints de rester chez eux pour s’occuper de leurs enfants, cela crée « une pénurie de soignants au moment même où ils sont le plus indispensables ».
 
De son côté l’Union Européenne vient de rendre, selon le Figaro, une série de recommandations « issues d’une réunion d’experts, selon lesquels ordonner des fermetures d’établissements à titre préventif ne servirait à rien contre la pandémie ». 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès