Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Pour Nadine Morano « Internet ne doit pas servir de déversoir à injures (...)

Pour Nadine Morano « Internet ne doit pas servir de déversoir à injures graves »

La secrétaire d’état se cachait dans un meeting. L’internaute derrière un pseudo. Dominique Broueilh est convoquée le 11 juin par la brigade de répression de la délinquance contre la personne pour avoir écrit « Hou la menteuse » en commentaire d’une vidéo concernant la secrétaire d’état à la famille.

Le 13 février dernier, Nadine Morano a pris le taureau par les cornes. Suite aux nombreux commentaires pas toujours amènes qui ornaient une vidéo dans laquelle, selon le Nouvel Obs, « la secrétaire d’Etat s’expliquait notamment, sur le plateau d’I-Télé, sur son apparition en "catimini" à un meeting de Ségolène Royal », la secrétaire d’état a porté plainte contre X au tribunal de grande instance de Paris. Dominique Broueilh avait réagi sur le site de Dailymotion : cette mère de famille de famille de 49 ans avait écrit « Hou la menteuse » sur le site de partage de vidéos. Elle est convoquée au commissariat, ainsi qu’une quinzaine d’autres internautes, le 11 juin à 16h, pour « injures publiques envers un membre du ministère ».


Aujourd’hui, Nadine Morano est « choquée » par cette convocation qu’elle estime « disproportionnée ». Elle explique aujourd’hui au nouvel obs que sa plainte contre X visait « seulement les auteurs qui tiennent des propos gravement injurieux et qui ne sont pas admissibles dans un système démocratique ». La secrétaire d’état précise qu’écrire « Hou la menteuse » relève pour elle de l’expression démocratique.
 
Selon elle, Dominique Broueilh a le droit de ne pas être d’accord avec elle. Me Lataste, l’avocat de Nadine Morano, s’étonne d’une telle convocation dans le quotidien Sud Ouest : « Je ne suis pas responsable de l’enquête et de la démarche des policiers. Peut-être que l’internaute qui a écrit ’Hou la menteuse’ était plus facile à identifier que les autres... C’est regrettable et si un policier fait du zèle je n’y peux rien ».

Même si elle n’entend pas poursuivre l’auteur de « Hou la menteuse », Nadine Morano laisse sa plainte car elle rappelle qu’elle a été gravement insultée, notamment de « sale p… nazie », dans les commentaires incriminés. « Les internautes, explique-t-elle sur le parisien.fr, doivent prendre conscience que ce qu’ils n’ont pas le droit de faire dans la société réelle, ils ne peuvent le faire dans le virtuel Internet ne doit pas servir de déversoir à injures graves ».

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès