Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Qu’a dit Kadhafi sur les attentats d’Alger ?

Qu’a dit Kadhafi sur les attentats d’Alger ?

« Ce sont des bandes de criminels. Le Coran condamne de tels actes. Si ces actes sont commis au nom de l’islam, l’islam est innocent de tels actes ». Ça va mieux en le disant. Mouammar Kadhadfi, hier mercredi 12 décembre, a donc condamné fermement les attentats d’Alger. Nicolas Sarkozy le lui avait vivement conseillé.

Mouammar Kadhafi était entouré de ses kadhafettes en treillis. Certainement les mêmes qui, le jour même, dans l’après-midi, accompagnaient le « guide suprême lybien » dans sa croisière fluviale le long de la Seine. Une croisière dont les Parisiens se souviendront puisque durant cette balade aquatique les ponts ont été successivement interdit à la circulation pour ne pas gêner Kadhafi.

C’est après cette conférence que Mouammar Kadhafi a condamné le double attentat suicide qui a eu lieu à Alger lundi 10 décembre et dont on ignore encore combien il a causé de victimes (voir Agoravox).

Cette condamnation n’allait pas de soi. C’est sur l’insistance du président Nicolas Sarkozy que Mouammar Kadhafi a qualifié publiquement ces actes de condamnables.

« Des actes condamnables ». C’est ainsi que Mouammar Kadhafi définit mercredi soir les attentats d’Alger. Une condamnation qui fait suite à la demande de Nicolas Sarkozy, quelques heures plus tôt, de « condamner publiquement » ces attentats. « Le président français avait mis le dirigeant libyen face à ses responsabilités lors de leur deuxième entretien à l’Elysée mercredi après-midi. »

Il avait souligné lors de la discussion avec son hôte « qu’il était important qu’il fasse ce geste, lui qui a soutenu les mouvements de libération dans les années 70 et 80 et qui a tourné le dos au terrorisme et qui aujourd’hui lutte aux côtés d’autres puissances, notamment occidentales, contre le terrorisme », précise Le Figaro.

Pour Kadhafi, « si c’est al-Qaida, qui est derrière, les gens qui appartiennent à al-Qaida sont des criminels qui n’ont pas toute leur raison ».

Le président lybien a également précisé qu’il avait appelé au préalable son homologue algérien pour lui assurer sa solidarité.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès