Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Quand Churchill classe les OVNIS secret défense

Quand Churchill classe les OVNIS secret défense

Ne pas semer la panique. La population ne doit pas savoir. L’ex-Premier ministre britannique Winston Churchill a t-il ordonné que le secret soit gardé sur une apparition d’OVNI lors de la Seconde Guerre mondiale ? C’est ce qui ressort d’un dossier rendu public aujourd’hui par le ministère de la Défense anglais.
Un avion de reconnaissance de la Royal Air Force qui rentrait d’une mission à l’étranger a subitement été pisté par un objet métallique qui l’a accompagné à la même vitesse avant d’accélerer soudainement puis de disparaître.
 
La scène, digne d’un film de science-fiction, est réelle. On ignore quel jour précisément elle s’est déroulée, mais elle date de la fin de la deuxième guerre mondiale et se situe près des côtes anglaises.

Selon l’AFP, cet incident aurait été évoqué lors d’une réunion à laquelle participaient Winston Churchill et le général américain Dwight Eisenhower qui commandait à l’époque les forces alliées.
 
Le premier ministre britannique aurait alors déclaré : « Cet événement devrait être immédiatement classé secret défense car cela provoquerait une panique massive parmi la population et réduirait à néant la croyance dans l’Eglise. »

Ces propos auraient été entendus par un autre homme, dont on ignore l’identité, mais qui était le garde du corps de Winston Churchill.
 
En 1999, le petit-fils de ce témoin, un scientifique de Leicester, écrit au ministère de la Défense afin d’avoir confirmation des propos rapportés par son grand-père.
 
Cette lettre vient d’être déclassifiée jeudi par les services du ministère de la Défense. Elle est accompagnée d’une réponse de l’administration qui, selon l’AFP, dit n’avoir retrouvé aucune trace de ces entretiens ni même de la rencontre.

Avant 1967, explique un responsable du ministère de la Défense britannique, les dossiers OVNI étaient généralement détruits. Il est donc hautement probable que des dossiers datant de la Seconde Guerre mondiale l’ont été également.

Ces documents font partie d’un fonds provenant d’un dossier de plus de 5000 pages sur les OVNIS. On y découvre notamment des croquis ou des notes qui révèlent des faits troublants comme des apparitions mystérieuses au dessus du sol britannique.
 
Si certains témoignages ont été expliqués par le ministère de la Défense, une majorité ne l’est toujours pas, comme l’histoire révélée par le Nouvel obs d’un capitaine d’avion qui « raconte avoir failli entrer en collision avec un OVNI à l’approche de l’aéroport de Manchester, en 1995. Une version corroborée par un témoin au sol qui parle d’un appareil faisant "vingt fois la taille d’un terrain de football". » 

Les documents comprennent également le rapport d’un incident célèbre surnommé le « Roswell gallois » où, en 1974, des témoins ont signalé avoir vu des lumières dans le ciel et ont senti la terre trembler. 

Le « Joint Intelligence Committee » (JIC) est connu en Grande Bretagne pour fournir des séances d’information au gouvernement sur les questions relatives à la sécurité, la défense et des affaires étrangères.
 
Mais ce dernier lot de documents publiés par le ministère de la Défense aux Archives nationales montre qu’en 1957, le JIC a reçu des rapports détaillant une moyenne d’un OVNI par semaine.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès