Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Relaxe pour le vendeur de l’Huma Dimanche

Relaxe pour le vendeur de l’Huma Dimanche

Lounis Ibadioune est un militant communiste de 50 ans. Son crime : avoir vendu l’Huma dimanche à la criée sur un marché populaire parisien. Convoqué au tribunal hier, il a été relaxé.

A la Goutte d’or où il vend l’Huma dimanche depuis vingt ans, Lounis est un personnage de la vie locale. Jamais d’ennui jusqu’à ce jour de février 2007 où sur le marché Dejean il est interpellé et verbalisé par les policiers qui le condamnent à une amende de 172 euros. Amende que l’interpellé conteste et refuse de payer. C’est qu’il faut en vendre des numéros de l’Huma pour régler une telle amende. Dans le quartier c’est la consternation : ce nombre d’interpellation ne cesse de polluer la vie quotidienne.

Hier Lounis comparaissait devant un tribunal de proximité pour vente de marchandises dans un lieu public sans autorisation. On a appris de source policière qu’il a été relaxé. Alain Brossat, président du groupe communiste de Paris s’est évidemment réjoui de cette bonne nouvelle.

Et de rappeler que le Conseil de Paris, précise lefigaro.fr, « a adopté à l’unanimité le 2 février un voeu demandant "au Maire de Paris d’intervenir auprès du Préfet de police afin de mettre un terme à ces interpellations".

Le groupe rappelle à cette occasion l’esprit et la lettre de la loi de 1947, dite loi Bichet qui précise que la vente de journaux est libre est qu’elle participe « de la libre expression et de la vitalité démocratique de notre ville ».



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès