Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Rémo Forlani, la dernière vie du chat

Rémo Forlani, la dernière vie du chat

C’était une grande voix de la radio. Et pas seulement de RTL. Il a certes incarné pendant cinquante ans le Monsieur cinéma de cette station. Mais Rémo Forlani, c’était, à l’image de Gérad Sire, Michel Lancelot ou Macha Béranger, un style, une écriture, une chaleur. Cet amoureux des chats vient disparaître dimanche matin, à l’hôpital Tennon (Paris) à l’âge de 82 ans.

Rémo Forlani et sa grosse voix bourrue sont morts, comme on dit, d’une « longue maladie ». Il cachait derrère sa gouaille son émotion, tapie comme un chat (à propos desquels il avait consacré plusieurs livres). Impertinent il possédait ce franc-parler propre à cette génération de critiques durs-à-cuire comme François Chalais ou Jean-Louis Bory, dont il était le cadet de huit ans.

Romancier et journaliste spécialisé de cinéma, il était aussi peintre, dessinateur dramaturge, réalisateur et scénariste. Il avait sorti Toujours Vif et Joyeux, chez Denoël, le premier volume de ses mémoires.

« Aujourd’hui RTL est en deuil, a déclaré Christopher Baldelli, président du directoire de la station. Rémo Forlani était non seulement la voix du cinéma sur RTL, mais aussi une des grandes voix de radio en France. C’est 50 ans de l’histoire de RTL. Un Homme généreux qui a donné l’amour du cinéma à de nombreuses générations. »
 
Pour Philippe Labro, l’ancien directeur de RTL, « Rémo, c’est la mémoire de RTL. Nous avons fait ensemble une émission qui s’appelait RTL Cinéma, ou Rémo venait avec cette voix si caractéristique, cette connaissance encyclopédique du film, bavarder avec nous avec un talent, un humour et en même temps un scepticisme que j’avais adoré ».Un hommage lui a été rendu sur la chaîne.

Outre ses activités de chroniqueur cinéma, Forlani a signé ou co-signé une vingtaine de scénarios de film, dont les adaptations de Tintin au cinéma : "Tintin et le Mystère de la Toison d’or" (1961) et "Tintin et les Oranges bleues" (1964). On lui doit aussi la réalisation de "Juliette et Juliette" (1973) avec Annie Girardot, Marlène Jobert et Pierre Richard. Rémo Forlani avait également été vu à l’écran dans "Avida" (2006) de Benoît Delépine et Gustvae Kervern.
 
Crédit photo : mots.extraits
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès