Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Santé : le cancer recule enfin

Santé : le cancer recule enfin

Après des décennies de lutte acharnée contre toutes les formes de cancers, on enregistre enfin les premiers résultats très significatifs. L’Institut National du Cancer a publié les résultats de sa dernière étude : la mortalité est en net recul. En effet, selon les chiffres, une personne atteinte d’un cancer sur deux sera encore en vie après 5 ans et près de 40% des personnes actuellement atteinte par un cancer en guériront.

Ces chiffres sont très disparates selon les diverses formes de cancer. Ces formes sont classées en trois groupes différents ; bon pronostic, pronostic intermédiaire et mauvais pronostic.

Pour les cancers classés en « bon pronostic », soit plus de 40% des cancers, la probabilité de survie à 5 ans est supérieure à 80%. Dans cette catégorie, on retrouve le mélanome, la leucémie lymphoïde ou le cancer du sein.

Les cancers classés en « pronostic intermédiaire » ont un taux de survie à 5 ans qui s’étale entre 20 et 80%. On retrouve dans cette catégorie le cancer colo-rectal, le cancer ovarien, le cancer de la vessie etc. Ils représentent environ 33% des cancers déclarés et l’espérance de survie varie beaucoup en fonction du moment du dépistage et du type de cancer.

Les cancers de mauvais pronostics ont eux une espérance de survie à 5 ans inférieure à 20% Sans surprise, on y retrouve les cancers pulmonaires, du pancréas, certaines tumeurs cérébrales ou pleurales. Pour mémoire, il convient de rappeler que les cancers pulmonaires sont la première cause de mortalité par cancer en Europe, hommes et femmes confondus.

Ces chiffres, pris en globalité, montrent un net progrès depuis une vingtaine d’année. Ils restent cependant très contrastés, les formes pulmonaires de cancers ayant vu leur taux de survie ne progresser que de manière très minime. En revanche, les vrais progrès ont eu lieu sur les formes de cancers pour lesquels des campagnes de dépistage massifs ont été organisés. Les autorités médicales le répètent à l’envi : un cancer se soigne d’autant mieux qu’il est détecté et traité tôt.

Les progrès thérapeutiques sont tout de même à prendre en compte et certaines pistes sont très prometteuses : le décodage ADN des tumeurs progresse, permettant d’envisager des traitements plus efficaces car personnalisés et adaptés à ces types de cellules seulement. D’autres traitements ont pour but non pas d’éradiquer le cancer mais de l’empêcher de se développer, le transformant par la même en maladie chronique mais sous contrôle. Enfin, la recherche ADN ARN donne des premiers résultats expérimentaux très satisfaisants et ouvre la voie à de nouvelles thérapies très performantes sur certaines formes de cancer.

La guerre contre le cancer n’est donc pas encore gagnée mais la médecine enregistre désormais de réelles victoires.
 
Télécharger le rapport complet.
 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès