Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Sida : le préservatif est essentiel

Sida : le préservatif est essentiel

Selon l’OnuSida « l’utilisation du préservatif est une composante essentielle d’une stratégie complète, efficace et durable de prévention et de traitement du VIH ». Après les propos tenus par le pape Benoît XVI en Afrique, l’organisation internationale tient à rappeler qu’il ne peut y avoir de prévention sérieuse sans condom.

Pour l’OnuSida, « La prévention est le fondement de la riposte au sida. Les préservatifs sont une composante essentielle et font partie intégrante de programmes complets de prévention et de soins, et il faut accélérer leur promotion ».

Les chiffres sont alarmants : en 2007, l’OnuSida estimait à 2,7 millions le nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH. 45 % d’entre elles environ étaient des jeunes de 15 à 24 ans et les jeunes filles sont exposées à un risque d’infection plus important que les garçons.

Pour l’organisation internationale plus que jamais le préservatif demeure la seule technologie disponible la plus efficace pour réduire la transmission sexuelle du VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles. En France, jusqu’à 150 000 personnes vivent avec le virus.

L’OnuSida n’est pas la seule à rappeler cette évidence. Alors que le Sidaction se termine sur un record en terme de promesses de dons, l’épiscopat français, en la personne de Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France, « rappelle sa "proximité" avec tous ceux qui souffrent du sida, face à l’indignation suscitée par les propos du pape Benoît XVI sur le préservatif qui "aggrave le problème du sida" » (source lexpress.fr).

Pour les évêques français, cependant, les propos du Pape ont été décontextualisé. Selon la même source, « le pape a dit un idéal, mais conjointement à cet idéal les catholiques agissent.

Pour Michel Sidibe, directeur exécutif d’Onusida, interrogé par lemonde.fr, « Il n’existe aucune preuve que le condom favorise la promiscuité. Au Burkina Faso, au Bénin, au Ghana, il y a eu une corrélation entre l’augmentation de l’utilisation du préservatif et la diminution de l’infection chez les jeunes. Bien souvent, le préservatif est le seul moyen de continuer à sauver des vies. »



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès