Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > SMS frauduleux ? Composez le 33700 !

SMS frauduleux ? Composez le 33700 !

« Salut c moi ? J’attends toujours ton appel, a croire que je t’ai laisse mon numero pr rien, rappelle moi au 0899XXXXXX ». Si vous possédez un téléphone mobile vous avez sûrement déjà reçu ce type de message : Peut-être avez-vous flairé l’arnaque et jeté ce sms indésirable à la corbeille. Mais peut-être aussi vous a t-il agacé. Le mieux est de ne pas y répondre. Car c’est une arnaque. Mais comment faire pour ne plus recevoir ce genre de mots doux ? La solution existe. C’est le 33700. Ce numéro permet de signaler les SMS frauduleux.

Depuis sa création fin octobre 2008 par Luc Chatel, le secrétaire d’état à la consommation et par la Fédération française des télécoms (Orange, SFR et Bouygues Telecom), le 33700 a déjà reçu 190000 signalements de SMS frauduleux en trois mois.

Un Numéro d’alerte bien utile donc puisqu’il permet de déjouer les opérateurs indélicats qui ne cessent de vouloir piéger les consommateurs. Le but est simple : vous recevez un SMS sui vous demande de rappeler un numéro de téléphone. Hélas, ce dernier est surtaxé… Les ados sont les principales cibles. Heureusement le 33700 signe à long terme l’arrêt de mort de cette pratique.

Lors d’une visite organisée au centre d’appel du 33700, Luc Chatel a expliqué que depuis la mise en place de cette procédure 150 numéros qui adressaient des séries entières de messages frauduleux ont été coupés. « Le TGI de Nanterre a même condamné un éditeur médias à une amende de 300 000 euros » a précisé le secrétaire d’état avant d’annoncer qu’une autre procédure judiciaire était en cours en Haute-Garonne.

150 numéros cela semble peu. En réalité cela cache vingt petites entreprises qui vivent de ces envois. « Les fraudeurs doivent savoir que nous ne les lâcherons pas », a indiqué Yves Le Mouel, président de la Fédération française des télécoms au figaro.fr.

Les opérateurs Orange, SFR et Bouygues réunis au sein de la Fédération française des télécoms entendent bien mener le combat jusqu’au bout et mettre à la disposition de leurs clients toutes les armes pour que cessent ces envois. Déjà un site web a vu le jour depuis le début de l’année. Il permet de signaler les SMS indésirables.



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès