Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Thuram dit non à Sarkozy et Bayrou

Thuram dit non à Sarkozy et Bayrou

Nicolas Sarkozy et François Bayrou ont essayé d’enrôler Lilian Thuram à leurs côtés. Les deux se sont heurtés au refus de l’ancien capitaine des Bleus, connus pour ses prises de position citoyennes.

Nicolas Sarkozy a demandé fin 2008 à Lilian Thuram de devenir ministre de la diversité. "J’ai rencontré Nicolas Sarkozy et Claude Guéant, qui m’ont proposé de devenir ministre de la diversité, affirme Lilian Thuram dans un entretien au Monde. Nous avons eu une longue discussion. Mais pour des raisons évidentes, je ne pouvais que refuser..."

On connaissait le goût de l’ouverture du président de la République, qui avait déjà intégré au gouvernement de nombreuses personnalités de gauche, y compris l’un de ses pires adversaires de la campagne de 2007, le socialiste Eric Besson. C’est à l’un de ses plus farouches adversaires médiatiques, le footballeur Lilian Thuram, qu’il avait donc pensé, en fin d’année dernière, pour devenir ministre de la diversité. Depuis, c’est Yazid Sebag que Nicolas Sarkozy a choisi pour devenir "commissaire à la diversité et à l’égalité des chances".

Rappelons que Lilian Thuram avait notamment accusé pendant la campagne présidentielle de 2007 le chef de l’UMP d’avoir "un discours raciste". Récemment, le natif de Pointe-à-Pitre a encore jugé durement l’action gouvernementale en Guadeloupe, estimant que "le gouvernement n’avait pas pris la mesure de la société antillaise", alors que le secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer Yves Jégo s’est rendu sur place dix jours après le début du mouvement. "Un département français est en grève depuis plus de dix jours, et on ne s’y intéresse pas, s’est offusqué l’ancien défenseur de l’équipe de France. Ce qui se passe là-bas ne serait pas important’ Je me pose des questions".

Malgré son refus d’intégrer l’équipe de François Fillon, Lilian Thuram n’a pas renoncé définitivement à excercer des fonctions politiques. Il a seulement besoin, dit-il, d’apprendre : "La politique est quelque chose de très noble, qui ne tolère pas l’à-peu-près, argumente l’ancien champion du monde. Il faut apprendre les choses. C’est ce que je fais en ce moment en rencontrant des gens de différents horizons. Un jour, peut-être..." En attendant, celui qui fut sur le terrain l’un des plus grands stoppeurs mondiaux a su stopper net le coup politique tenté par Sarkozy... avant de mener lui-même demain la contre-attaque ?

Décidément très convoité, Lilian Thuram aurait, selon le site du Point.fr, refusé une offre de François Bayrou pour conduire une liste du Modem aux élections européennes, qui auront lieu au mois de juin prochain. Pour l’heure, l’ancien joueur de la Juventus Turin préfère se consacrer à sa fondation (Fondation Lilian Thuram. Education contre le racisme). Une manière sans doute plus appropriée pour lui de faire de la politique.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès