Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Tom Cruise, bonheur ou décadence ?

Tom Cruise, bonheur ou décadence ?

La mise en scène du prochain mariage de Tom Cruise et Katie Holmes n’est pas du goût de tout le monde. Certes le cadre italien, dans le voisinage de Clooney, est magnifique, la villa de la nuit de noces luxueuse (6,5 millions de dollars), la robe de Karl Lagerfeld choisie, les manifestations de la passion de Cruise toujours exubérantes. Mais l’actrice semble avoir eu quelques difficultés à s’engager, à tout à la fois intégrer l’Eglise de scientologie, accepter que le mariage se déroule conformément à l’usage scientologue, que les scénarios qui lui sont proposés soient examinés par les dirigeants de l’Eglise de scientologie... Certes, il lui arrive de se révolter face à tout ce qui se dit sur le couple qu’elle forme avec Tom Cruise depuis mai 2005 : « Cela me met vraiment en colère, toute la m... qui circule. On ne devrait pas dire cela sur nous ».

Mais la communication du couple a de quoi déconcerter. Puisqu’il est question de « m... », citons cette mise en vente d’un goût que chacun pourra qualifier, du produit de la « première défécation » (sic, du moins) de leur petite fille Suri, transposée en statue de bronze, œuvre de l’artiste Daniel Edwards, et exposée à la galerie d’art Capla kesting de New York, destinée à être vendue aux enchères (« au bénéfice d’une œuvre de charité : laquelle ?).

Après quatorze ans de collaboration,Tom Cruise a été lâché fin août par Viacom, maison-mère des studios Paramount, son image publique devenant contre-productive. Face aux dérives amoureuses et scientologues de l’acteur, à son agressivité contre certains usages médicaux, un des représentants de la banque d’affaires Merrill Lynch s’était exclamé : « Bon Dieu, comment on se couvre pour ce type de risque ? » Pourtant le travail de Tom Cruise était rétribué à hauteur de 67 millions de dollars (29 millions pour Tom Hanks ou Johnny Depp, 25 pour Brad Pitt). Mais les conséquences sur les entrées de cinéma commençaient à peser. Tom Cruise s’est reconverti rapidement : il a créé une société de production à laquelle se sont associés, dit le Wall StreetJournal, notamment les Redskins, patrons de l’équipe de fottball américain de Washington.

Nicole Kidman et Penelope Cruz n’y ont pas résisté.


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (34 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès