Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Transsexualité, une maladie mentale ?

Transsexualité, une maladie mentale ?

Choisir son genre ne sera plus dorénavant considéré comme une maladie mentale en France. Le ministre de la santé Roselyne Bachelot l’a annoncé le 16 mai, à la veille de la Journée internationale contre l’homophobie. La France est le premier pays à prendre cette décision.

A l’instar de l’homosexualité, la transsexualité était considérée comme une pathologie recensée dans le manuel médical DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), la bible du corps médical. Sur ce sujet, l’OMS devra donc emboîter le pas à la France et entériner elle aussi cette décision.

Le 17 mai avait lieu la Journée internationale contre l’homophobie. La veille Mme Bachelot confirmait selon le nouvelobs.com, « la saisine de la Haute autorité de la Santé (HAS) en vue de retirer la transsexualité de la classification des maladies mentales ».

Pour les associations de défense des personnes transgenre, c’est une victoire, même s’il reste encore beaucoup à faire pour que les transsexuels soient reconnus comme des citoyens à part entière.

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès