Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Travail dominical : Sarkozy droit dans ses bottes

Travail dominical : Sarkozy droit dans ses bottes

Alors que sur la question du travail dominical les députés UMP sont divisés Nicolas Sarkozy leur a affirmé hier mercredi 10 décembre qu’il était sur cette question plus déterminé que jamais. Ça passe ou ça casse ?
 
Nicolas Sarkozy « a clairement dit qu’il n’était pas question de reculer. Il n’a jamais précisé de date. Il était prêt à retrouver les parlementaires concernés de façon à trouver une solution satisfaisante » explique au Point Jérôme Chartier, député UMP du Val-d’Oise.

Il y a une fronde et le président le sait. Tous les députés UMP ne sont pas favorables à cette loi sur le travail dominical.

Le retard pris dans l’adoption de la loi sur l’audiovisuel public donne un peu de répit aux contestataires. Comme l’explique François de Rugy sur son blog, aux marches du Palais-Bourbon, « ce que le Président de la République n’avait manifestement pas vu venir, c’est que cela empêcherait l’adoption d’un autre texte de loi auquel il semble tenir particulièrement : l’ouverture généralisée des commerces le dimanche ».
Pour Nicolas Sarkozy, l’ouverture dominicale est ni plus ni moins une ringardise typiquement française.

Les quelques 120 parlementaires (PS, PCF, Verts, PRG) qui signent aujourd’hui dans Libération une tribune pour protester contre l’extension du travail dominical souhaitée par le gouvernement intitulée « Yes week-end ! » apprécieront



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès