Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Treiber nargue la police

Treiber nargue la police

Il bat la campagne. En cavale, il continue à proclamer son innocence. Traqué par la police l’homme de 47 ans, suspect numéro 1 dans le meutre en 2004 de Géraldine Giraud (36 ans), la nièce du comédien Roland Giraud, et de Khatia Lherbier (32 ans), vient d’envoyer deux lettres à son amie Blandine. Une correspondance que publie Paris match.

Où se cache donc Jean-Pierre Treiber ? Comment sa fait-il que la police n’arrive pas à mettre la main sur cet assassin présumé ? Le 8 septembre il s’est fait la belle de la prison d’Auxerre où il était incarcéré dans l’attente de sa comparution le19 avril 2010 devant les assises de l’Yonne pour les meurtres de Géraldine Giraud et de son amie Katia Lherbier dont les cadavres avaient été découverts dans sa propriété de Villeneuve-sur-Yonne (Yonne).
 
Depuis il n’a cessé de changer de planques et vit comme un ermite dans la foret. La faim fera t-elle sortir le loup du bois de Bombon, près de Bréau ? On l’ignore, mais le manque de dentifrice peut-être : « Les rasoirs ne rasent plus, écrit-il à son amie Blandin. Je n’ai quasiment plus de dentifrice. Je ne sais pas à quoi je vais ressembler quand tout cela sera fini. Au moins les sangliers et les cerfs ne se plaignent pas de mon odeur.(...) Koh-Lanta, c’est du pipi de chat à côté de ce que je fais(...) Si je ne réussi pas à prouver mon innocence, au moins j’aurais essayé (…) Je flippe toujours quand je vais mettre des lettres dans une boîte. Je sais que les policier ne peuvent être partout à la fois, ajoute-t-il. Mais eux aussi sont malins et ont des moyens que je n’ai pas ». Cette lettre est reproduite jeudi 19 novembre dans l’hebdomadaire Paris Match.

Jean-Pierre Treiber est malin est débrouillard. Son évasion dans un carton de la maison d’arrêt d’Auxerre démontre qu’il a de l’imagination. Il sait se débrouiller dans la nature. Pourtant l’environnement où il se planque n’a rien à voir avec la forêt vierge. Ce qui prouve qu’il a de la ressource. Car comment expliquer autrement l’échec de la police pour lui mettre la main au collet ?

Jean-Pierre Treiber s’est déjà fait prendre par l’objectif d’une caméra. Les clichés avaient fait l’objet d’une abondante médiatisation. Le 17 septembre il avait écrit à l’hebdomadaire Marianne en promettant qu’il se rendrait, libre, à son procès.

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès