Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Trézéguet : « Buffon a pu choisir, moi pas »

Trézéguet : « Buffon a pu choisir, moi pas »

 

Triste, triste Trézéguet. La période est difficile : la Juve rétrogradée, la Coupe du monde « négative » pour lui, dit-il, parce qu’il n’était pas titulaire, et qu’il « n’a pas eu d’explication », une saison « qui s’annonce compliquée »... Le plus difficile à vivre, c’est de ne pas avoir le choix, de ne rien contrôler dans sa vie de footballeur. « Buffon a pu choisir, moi pas. » Alors : « La question n’est plus de savoir si je suis content ou mécontent mais plutôt d’accepter cet état de fait. » Mais l’état de fait en question est déprimant : l’avenir n’est en rien garanti, d’autant qu’à la Juventus, « les matches seront moins intenses, tant sur le plan physique que technique ». Et puis l’âge, 29 ans.

Il y a bien eu des moments de réconfort, sur la place de la Concorde, au retour de la Coupe du monde : « Je me suis senti aimé » . Les Italiens doivent avoir compris cette désespérance et le besoin de reconnaissance : ils vont offir au « Trezegol », pour les 125 buts en 207 matches joués en six saisons qu’ils lui doivent, une plaque rutilante de reconnaissance, comme Del Piero l’an dernier. Didier Deschamps l’encourage.

Tout de même : sur son blog, on peut lire un présage, peut-être : « David Trézéguet devrait être aligné aux cotés de Del Piero même si les rumeurs continuent à circuler comme quoi il quitterait la Juve au mercato de janvier ».

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès