Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Trintignant fait revivre Apollinaire

Trintignant fait revivre Apollinaire

Le festival d’Avignon aura fait parlé de lui cette année. De nombreuses polémiques se sont élevées sur la programmation, sur la place du théatre, de la danse, sur le rôle des artistes, sur la place des figurants etc. au sein du festival. Et pourtant parfois, il suffit d’une soirée, pour que tout le poids de la critique s’envole. C’est ce qui est arrivé, semble t-il, à la Cour d’honneur du Palais des papes d’Avigon quand Jean-Louis Trintignant fait entendre les mots de Guillaume Apollinaire.

Jean-Louis Trintignant parle, chantonne, joue Apollinaire accompagné de Daniel Mille à l’accordéon, Grégoire Kornulik au violoncelle dans une mise en scène de Marie-Hélène Sarrazin. Le décor est simple, une petite table d’écolier en plein milieu de la Cour d’honneur du Palais des papes... sans doute pour réciter les poêmes à Lou, sa maîtresse. Mais tout ceci n’est qu’une métaphore, comme toutes-celles qui nous ennivre et qui émanent d’Alcool.

Jean-Louis Trintignant fait revivre Guillaume Apollinaire, ce poète qui va annoncer la vague surréaliste. Oui, cette soirée, surréaliste !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès