Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > UMP : Karoutchi saisit la Commission nationale des sondages

UMP : Karoutchi saisit la Commission nationale des sondages

Ça chauffe à l’UMP ! Les 21 et 22 mars, c’est la primaire pour l’investiture aux régionales de 2010. Et deux candidats sont en lice : Roger Karoutchi et Valérie Pécresse. Jusqu’à jeudi les relations étaient cordiales entre le président du groupe UMP au Conseil régional d’Ile-de-France (et le secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement auprès du Premier ministre) et la ministre de l’Enseignement supérieur. Mais vendredi un sondage OpinionWay publié dans le Figaro a semé la zizanie… Rififi au sein du parti majoritaire…

Ce sondage donne Valérie Pécresse comme candidate « préférée » des sympathisants UMP : 57 %, contre 28 % pour son rival Roger Karoutchi.
« Elément essentiel, que pointe 20minutes.fr : la même enquête attribue à la ministre 35 % de « bonne opinion » auprès des Franciliens, contre 31 % pour le président (PS) sortant de la région, Jean-Paul Huchon (et 15 % pour Roger Karoutchi) ».

Roger Karoutchi s’étonne « que de nombreux politiques aient, selon lui, évoqué les résultats de l’enquête avant même qu’elle ne soit réalisée », rapporte encore 20minutes.fr

Sur son blog il déclare saisir la Commission Nationale des Sondages à cause des nombreuses irrégularités qui selon lui entoure la manière dont a été effectué et rendu public ce sondage : « le 17 décembre, dans l’hémicycle, le député socialiste Julien Dray annonce à Roger Karoutchi, la publication d’un tel sondage début janvier avec les résultats exacts… Le mardi 6 janvier au matin, circulent sur les bancs des députés UMP les résultats de ce sondage non encore réalisé ! ».

Pour lui, rappelle le jdd.fr, « C’est une tentative de déstabilisation... vouée à l’échec. Je n’accepte pas les intox et les manoeuvres. Ils ont tort de me chercher, parce que quand on me cherche, on me trouve ! ».

Quant à Valérie Pécresse, sur i-Télé, elle a selon le jdd.fr, demandé à son rival « à ne pas se tromper d’adversaire […]"Les sondages ne font pas l’élection mais aucune élection ne se fait sans sondages[…]L’enseignement majeur de ce sondage c’est que la région Ile-de-France est à la portée de l’UMP parce qu’en cote de confiance ce sondage me place devant Huchon ».

Aujourd’hui, au sein de l’UMP, la ministre de l’Enseignement est en position d’éligibilité. Ses soutiens sont nombreux : Yves Jégo, Bernard Debré, Jean-François Legaret, Jean-Pierre Lecoq, François Lebel, Martine Aurillac, Claude Goasguen ou Roxane Decorte sont ses alliés.

Roger Karoutchi, s’il ne veut pas souffrir du syndrome de Françoise de Panafieu lors des dernières municipales parisiennes, ferait bien d’y réfléchir à deux fois.



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès