Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Un grand déséquilibré sectionne la jambe de sa mère

Un grand déséquilibré sectionne la jambe de sa mère

Il est 6 heures du matin dimanche dernier à Lormont, près de Bordeaux, lorsqu’un passant découvre un morceau de jambe devant un immeuble. La police est alertée, mais les forces de l’ordre dépêchées sur place sont accueillies par « deux coups de feu » tirés par un individu. Le procureur précise que ce n’est que lorsque le Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN) est appelé en renfort que le forcené est neutralisé. L’homme au revolver, touché par les tirs du GIPN, a été transféré à l’hôpital. L’individu doit subir une intervention, mais il semble hors de danger.

La police a établi son identité. Il s’agit d’un homme d’une trentaine d’années qui a du être interné en psychiatrie après avoir tué un codétenu en 2001. Bénéficiant d’une permission de sortie pour le week-end, l’individu s’est rendu chez sa mère, âgée de 56 ans, qui réside dans un appartement de l’immeuble. Il est à présent soupçonné de l’avoir tué à l’arme blanche et d’avoir sectionné une de ses jambes.

L’avocat du forcené, Me Bernard Condat, précise qu’il a « un passé psychiatrique très lourd » en rappelant qu’il a sauvagement assassiné un codétenu de la prison de Gradignan, en Gironde, il y a six ans. C’est suite à une agression contre deux policiers que l’homme a été écroué, fin 2000. Il avait été jugé responsable de ses actes malgré plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. Suite à l’incident de Gradignan, le déséquilibré avait immédiatement été placé dans l’unité pour malades difficiles de l’hôpital psychiatrique de Cadillac.


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès