Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Un portail public sur les médicaments bientôt en ligne

Un portail public sur les médicaments bientôt en ligne

Dès le premier trimestre 2009 si vous cliquez sur www.medicfrance.sante.gouv.fr ou sur www.portailmedicaments.sante.gouv.fr (deux adresses pour le même site) vous arriverez sur un portail d’information sur les médicaments.

C’est gratuit et tous les utilisateurs pourront y trouver des informations pertinentes et vérifiées sur les médicaments qu’ils utilisent. Cette initiative du ministère de la santé est cautionné par la Haute autorité de santé (HAS), l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), l’Union des caisses d’Assurance maladie (Uncam) et le GIE du système d’informations sur les produits de la santé (GIE-Sips)
Jusqu’à présent pour s’informer sur un médicament il fallait se rendre sur le site de l’Afssaps ou encore de l’Uncam ou encore de la Has. Pas simple.

Mais maintenant c’est fini car dans quelques semaines, « un seul et même site - www.portailmedicaments.sante.gouv.fr - permettra "à tous les Français d’accéder à une base d’information gratuite, exhaustive, objective et actualisée" sur les produits pharmaceutiques » précise le Monde. C’est ce que vient d’annoncer Mme Roselyne Bachelot, la ministre de la santé qui a précisé qu’un partenariat a été signé entre son ministère et les instances publiques (Afssaps, HAS, Uncam).

« Le portail présentera les attributions de chaque autorité en la matière avant de renvoyer sur les « sites originaux » pour les informations spécifiques » souligne Podcast.

Il n’existe pas, selon Roselyne Bachelot, de « base publique d’information sur les médicaments, gratuite, exhaustive, objective, regroupant toutes les données administratives et médicales ».

« Mais attention, prévient PcInpact, « depuis l’apparition d’Internet, l’automédication est devenue courante, et ses dérives restent nombreuses et dangereuses ». En tout état de cause, à prévenu Mme Bachelot, ce portail ne se substituera pas aux médecins qui sont les seuls à pouvoir établir un diagnostic de santé et à pouvoir prescrire des médicaments.

Cela va sans dire. Mais cela va mieux en le disant…



Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès